Blast t.4 - Extrait

Blast t.4 – Extrait

Le blast c’est le souffle d’une explosion, celui qui détruit tout sur son passage. C’est cela qui définit le mieux ce chef d’œuvre de Manu Larcenet, celui qui lit ces 4 albums ne peut pas en sortir indemne. Le Blast, c’est aussi et surtout un état d’extase difficile à définir que recherche Polza Mancini tout au long de ces 4 tomes et enfin dans ce quatrième et dernier le lecteur saura en quoi il consiste. Car toutes les réponses seront données dans cette conclusion, pas forcément de la façon dont le lecteur peut s’y attendre, mais nul ne sera laissé sur le bord de la route.

Polza Mancini nous raconte sa vie, ses errances, ses questionnements et ses renoncements depuis trois albums. Il nous les raconte durant un interrogatoire, donc le lecteur se pose forcément des questions sur la véracité de ses dires. Larcenet choisi le point de vue de son  »héros », sans prendre parti, tout le contraire du lecteur qui ne peut s’en empêcher. Malgré les doutes, cet imposant mal aimé de la vie semble évidemment plus sympathique que ce que ces policiers veulent nous faire croire. Impossible de ne pas penser à une erreur judiciaire à la lecture de ces pages si torturées et de tout ce qui arrive à cet être difforme, véritable écorché vif. Surtout que dès les premières pages Polza Mancini a enfin trouvé cette paix, ce but, auxquels nous aspirons tous en la personne de Carole …

Manu Larcenet joue avec son lecteur, avec son empathie naturelle à prendre la défense des victimes de l’existence. Ses pages sont tourmentées, son trait est tordu et mordant, ce qui contraste terriblement avec ces dessins d’enfants qu’il utilise pendant le Blast, colorées et naïves. Lire Blast est une expérience de Bande Dessinée qui ne peut laisser absolument personne indifférent. Et ce tome conclusif est un coup de poing dans la tête qui vous laissera groggy pendant de longues minutes. J’ai eu du mal à m’en remettre mais je n’ai aucun regret. Le Blast n’est pas toujours là où on nous le dit, car ce sont bien ces sacrés albums-là qui m’ont soufflé !

Blast tome 4/4
Pourvu que les Bouddhistes se trompent
Série terminée
Dessinateur et scénariste : Manu Larcenet
Éditeur : Dargaud

http://www.dargaud.com/blast/album-6589/pourvu-que-les-bouddhistes-se-trompent/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.