Ex-Arm tomes 1 à 3
2.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Ex-Arm t.1 extrait

En 2030, les mystérieuses Ex-arm sont des armes absolues, utilisant des technologies d’avant-garde, bien en avance sur leur époque. Une policière humaine, Minami, et son acolyte androïde, Alma, mettent la main sur l’Ex-arm 00. Bien plus qu’une arme quelconque, il s’agit du cerveau d’un jeune lycéen victime d’un grave accident en 2014, enfermé dans une coque blindée, et qui n’a aucun souvenir des 16 années manquantes…. Commence alors une série d’enquêtes (une par volume) sur les mystérieux possesseurs d’Ex-Arm, les Holders, qui ne s’en servent pas forcément de façon légale. La plupart des Holders semblent devenir des tueurs en série surpuissants…

Ex-arm utilise les mêmes personnages centraux et le même univers qu’Ex-Vita, un diptyque paru récemment. Reboot annoncé, cette fois, comme une série au nombre de tomes non définis, le futur proche du Japon y est sombre : fracture sociale et catastrophes sont au menu de cette anticipation cyberpunk. Les poses lascives des héroïnes répondront au besoin du public ciblé mais fermeront cruellement la porte à toute identification de la gent féminine. Et c’est vraiment dommage car les idées sont bonnes, le scénario tient la route et le dessin est des plus léché pour un manga ! Tous les ingrédients pour faire une bonne série sont présents, parasité inutilement par un Fan Service lourdaud bien que sporadique dans le premier volume. Malgré tout, il faut bien avouer que la curiosité pour la suite du tome introductif est présente, grâce à un excellent cliffhanger en fin de volume et à un dessin aux qualités indiscutables. Malheureusement, les volumes suivants ne sont pas au niveau de cette réussite première : le lecteur s’emmêle les pinceaux avec les personnages, signe d’un problème de découpage ou de structure dans le récit. De plus, les scènes de fesses ne font qu’augmenter au fil des tomes : le tome 3 se passe dans une maison close à Sexoïdes, des androïdes féminines prêtent à assouvir tous les fantasmes des clients… Autant dire que ça n’y va pas de main morte au niveau des scènes de Yuri (amour/sexe homosexuel féminin, pour les non-initiés aux divers courant du manga)… La collection « Young » porte bien mal son nom, tant cette série n’est pas du tout destinée à un jeune public. Quel dommage de se perdre ainsi dans des vicissitudes inutiles lorsque l’on possède un tel talent graphique et qu’il ne manquait pas grand chose au scénario pour qu’il tienne mieux la route. Une déception dès le deuxième volume, mais si vous aimez le manga d’action SF racoleur, cet Ex-Arm pourrait bien vous plaire pour ces qualités additionelles.

Ex-Arm t.1-3
Série en cours
Dessinateur : Shin-ya Komi
Scénariste : HiRock
Éditeur : Delcourt
Collection : Tonkam Young

http://www.editions-delcourt.fr/serie/ex-arm-01.html

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.