Le cauchemar argenté tome 1
2.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Le cauchemar argenté n’est pas forcément celui qu’on croit …

Suite plus ou moins directe de sa précédente œuvre publiée par les éditions Paquet, le canadien Grégoire Bouchard nous propose une plongée dans les années cinquante… Directement inspiré du grand classique du cinéma, « Le choc des Mondes » pour le vaisseau qui tient lieu de personnage principal et de diverses autres sources souvent reconnaissables, cet album peine malheureusement plus à convaincre que son synopsis prometteur.

Les martiens sont parmi nous, cachés dans des corps artificiels leur permettant de nous espionner de l’intérieur et de préparer la supposée invasion finale. Mais certains hommes motivés sont prêts à tout pour empêcher cela. Dans le plus grand secret, une expédition génocidaire se prépare à décoller pour Mars afin d’y éradiquer toute forme de vie intelligente…

Ce gros album de 200 pages ne raconte que cette préparation, longue et minutieuse, détaillée dans le dessin à la manière d’un Geof Darrow et dans la description à la manière d’un E.P. Jacobs. De bien illustres références que Grégoire Bouchard ne parvient malheureusement pas à égaler, malgré les meilleures intentions du monde. L’atmosphère très fifties est parfaitement rendue, jusqu’à la nausée pour celui qui n’apprécie pas forcément l’exercice. Quel dommage que la menace martienne soit si peu exploitée : dans les quelques pages où elle transparaît, l’intérêt du récit est immédiatement relancé, pour que le climax ainsi créé retombe comme un soufflé dès la page suivante, par l’outrance descriptive et ennuyeuse. Des pages et des pages pour arriver à la base, c’est amusant et le message passe. Refaire le coup des interminables pages décrivant les simulations, passe à nouveau. Mais pousser cet exercice de style à la quasi totalité de l’album va trop loin… Certes, il est amusant de reconnaître les clins d’œil hergéens discrets, de retrouver l’atmosphère de guerre froide ou de propagande anti « jaune » d’une autre époque, mais cela ne suffit pas à maintenir un intérêt à un album où il y a tant de place pour s’exprimer. Quel dommage ! Tant de promesses pour un résultat final médiocre qui ne laissera guère de souvenirs de lecture en dehors de l’absurde. A mon humble avis, il fallait faire décoller cette flèche argentée bien plus tôt !

Le cauchemar argenté t.1/2
Série en cours
Dessinateur et scénariste : Grégoire Bouchard
Éditeur : Mosquito

http://www.editionsmosquito.com/ouvrage.php?id=265

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.