Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Ce n’est pas passé inaperçu, cette année il n’y a pas eu de nouveau Assassin’s Creed. Comme les marronniers, on était habitué à les voir arriver en fin d’année. Ubisoft a décidé de laisser un peu souffler sa franchise. Cependant, le développeur Français veut tout de même avoir un jeu estampillé Assassin’s Creed sous le sapin. Du coup, on a le droit à un remastered de la saga Ezio Auditore sortie précédemment sur PC, PS3 et Xbox 360.


The Ezio Collection contient 3 jeux complets de la saga Assassin’s Creed. Il y a Assassin’s Creed 2, Assassin’s Creed Brotherhood et Assassin’s Creed Revelations. Chaque épisode inclut tous les DLC qui leur sont propres. En plus, le jeu contient les courts-métrages en animation Assassin’s Creed Lineage et Embers qui relatent la jeunesse ainsi que les derniers jours d’Ezio. Un package assez complet, mais auquel il faut regretter les modes multijoueur qui ont été simplement retirés. Ce n’est donc, que du single player.

Il faut bien l’avouer l’histoire d’Ezio Auditore est la meilleure de la saga. Le personnage est attachant. Il a un charisme de fou. L’histoire, enfin, les histoires plutôt étaient hyper intéressante et captivante avec de vrais enjeux, une métahistoire de dingue, bref de la folie.

Assassin’s Creed 2 est l’épisode qui a mis tout le monde d’accord. Se basant sur les excellentes bases du premier, le 2 a su faire évoluer le concept vers un jeu mieux structuré, plus complet et surtout moins répétitif. L’histoire suit le personnage d’Ezio Auditore, un Italien vivant à Florence qui va voir sa vie changer du jour au lendemain lorsque les templiers et les corrompus de sa ville condamnèrent son père et ses frères à la pendaison. Ezio réussit à s’enfuir et décida de prendre sa revanche en devenant un assassin. Son aventure va le conduire à rencontrer Michel-Ange et visiter la Toscane et la magnifique ville de Venise.

ac_eziocollection_2_01

Assassin’s Creed Brotherhood continue l’histoire d’Ezio. Cette fois, il est en route pour Rome afin d’affronter la famille Borgia. Brotherhood a une fois encore su affiner les mécaniques de gameplay des prédécesseurs et ajouter quelques nouveautés comme l’instauration des quartiers avec des chefs à assassiner. L’exploration de Rome est juste phénoménale. Escalader le Colisée et faire un saut de la foi une fois arrivé tout en haut, c’est juste grandiose et impressionnant. Le rythme du jeu est aussi très bon pour ne pas s’ennuyer.

ac_eziocollection_bro_01

Assassin’s Creed Revelation nous emmène à Constantinople chez les Ottomans. Ezio a vieilli et il est sur les traces d’un de ses ancêtres, Altaïr le personnage principal du premier Assassin’s Creed. Cet opus est à mon avis un des moins intéressant de la saga. Bien que nommé révélations, le titre ne révèle pas grand-chose au final. La nouvelle mécanique du crochet est sans réel plus au gameplay, je trouve. Il y a des phases de tower defense qui sont inintéressantes et bancales qui n’ont rien à faire dans un Assassin’s Creed, à mon avis. La ville n’en reste pas moins chouette à découvrir et à explorer. C’est pour moi, l’épisode le moins réussi de la franchise, jusqu’à présent.

ac_eziocollection_rev_02

The Ezio Collection est un remastered qui souffle le chaud et le froid. D’un point de vue positif, le jeu tourne en 1080p à 30i/s de manière stable afin d’avoir une expérience fluide et agréable. Le jeu est plus fin et plus propres que les versions PS3 et Xbox 360. Néanmoins, même si pas mal d’efforts ont été mis pour remettre les jeux aux standards d’aujourd’hui, comme en améliorant les lumières et mettre des textures HD, Il y a pas mal d’oublis. Premièrement, les textures HD ne sont pas pour tout le monde. Il y a énormément d’objets qui n’ont pas eu le droit à leur update et ça fait un peu bâclé. Deuxièmement, certains visages principaux ont été modifié, ou je ne sais quoi, et le nouveau rendu et assez laid. En plus, les animations n’ont pas été mise à jour et les bouches sont horribles à regarder. Bref, Ils ont mis une belle couche de peinture sur une veille voiture en oubliant des coins. Heureusement le jeu tourne bien. Ça s’est pour la technique. Pour ce qui est du plaisir de jeu, il est resté intact. Evidemment, quelques mécaniques font un peu vieillottes comparé aux nouveaux Assassin, comme la souplesse d’escalade et la vitesse d’exécution, mais ce n’est pas grave ça fait partie du jeu. Les campagnes proposent toujours énormément de contenu et de choses variées à faire en plus des missions principales. Les débuts des jeux sont un peu pénibles, car se sont souvent de longs tutoriels déguisés. On fait 15 fois la même chose sans vraiment d’intérêt. Mais après ça se décoince et ça devient plaisant à jouer, car on est libre de faire « ce que l’on veut ».

Assassin’s Creed The Ezio Collection une compile qui se recommanderaient plutôt à un public qui n’aurait jamais joué à ces 3 excellents jeux ou aux fans inconditionnels voulant compléter leur collection ou revivre les aventure D’Ezio Auditore, le héro le plus charismatique de la saga. L’histoire d’Ezio est fantastique et les villes de cette épopée sont justes magnifiques et super bien designé. En plus, ces 3 épisodes d’Assassin’s Creed portaient une grande importance à la méta-histoire avec Desmond. Il y avait vraiment de l’intrigue, du mytère et des secrets bien fichus. Tout cela à un peu été laissé de côté après Assassin’s Creed 3, malheureusement. La compile est très complète avec les 3 jeux comprenant les DLC ce qui confère plus de 60 heures de jeu épiques. 2 courts-métrages sont présent pour compléter l’histoire d’Ezio. Pour ce qui est du remastered, c’est un peu minimum. Certaines textures sont en HD, mais pas d’autres et ça se voit. Souvent, les jeux rendent bien à l’écran, mais on sent qu’il ont vieilli quand même. La foule n’est plus aussi impressionnante qu’avant. Les personnages apparaissent et disparaissent un peu n’importe comment. Certaines mécaniques sont un peu lourdes. Tout cela étant, Les jeux sont, quand même, bien plus propres que sur la génération précédente et bien plus fluides avec une résolution en 1080p et un framerate stable à 30 i/s et du coup beaucoup plus agréable à jouer. Le jeu est proposé à un prix réduit se qui pardonne déjà un peu le minimalisme de la compile. En gros, c’est un joli rafraichissement, sans être une grosse claque, de 3 très bons jeux qui peuvent être à nouveau joués par les possesseurs de PS4 et Xbox One et ça s’est bien.

Les plus :

  • Une aventure épique et complète en 3 épisodes
  • 3 jeux Assassin’s Creed à un prix correct
  • 2 courts-métrages
  • Un rafraichissement HD bienvenu
  • Ezio a toujours la classe

Les moins :

  • Un remastered un peu faiblard quand même
  • Certains visages bizarres

ac_eziocollection_boxÉditeur : Ubisoft
Développeur: Ubisoft
Sortie : 17.11.2016
Disponible sur PS4 & Xbox One

Assassin's Creed The Ezio Collection
3.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.