Tellucidar 1

Tellucidar 1

Il faut sans doute considérer l’illustration de couverture comme un clin d’œil. Imaginez une jolie jeune femme pas trop vêtue aux cheveux blancs accompagnée d’un saurien à plumes… Et ce roman s’adresse à des adolescents.

Disons-le tout de suite, c’est assez réussi. D’une part, ça bouge beaucoup : bagarres, courses poursuites, aventures donnent un rythme soutenu à l’histoire. Mais il n’y a pas que cela. D’autre part, il est question sérieusement de conquête, de colonisation et d’exploitation de la planète, la nôtre.

Lucas a 18 ans, sa mère est morte et son père a disparu. Il vit avec son oncle mais veut comprendre le pourquoi de la disparition de son père. C’est pourquoi il agresse la société Tellcorp qui a découvert et a le monopole de l’exploitation du Tellur, un minerai miracle. Le père de Lucas a disparu dans le gouffre qui sert de base à Tellcorp. Le père de Charles, l’ami de Lucas, est chef de la sécurité chez Tellcorp… Et voilà que surgit la jeune femme de la couverture. Elle s’appelle Koré, est la sœur de Lucas et vit à Tellucidar. Les amateurs d’Edgar Rice Burroughs auront reconnu l’hommage à son cycle romanesque de « Pellucidar » et les autres se souviendront qu’un certain Jules Verne leur a fait visiter le centre de la terre. Une autre civilisation littéraire vous reviendra sans doute en mémoire lorsque vous lirez l’importance des ‘Tlants pour les habitants de Tellucidar.

Mais l’auteur ne se contente pas de rendre hommage et de lancer de l’aventure, il fait le procès des colonisations par la violence (des Conquistadores à la société Tellcorp). Si on ajoute de belles illustrations à l’intérieur (des crayonnés) on est en présence d’un livre qui vaut le détour… à offrir à vos nièces et neveux préférés.

Tellucidar 1
Auteur : Jean-Luc Marcastel
Editeur : ScriNeo

http://scrineo.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.