SMG_VC_Title

Enfin!!! L’un des meilleurs jeux du monde arrive sur Wii U via la console virtuelle.


Super Mario Galaxy, personnellement, c’est le jeu qui m’avait fait acheter une Wii à l’époque en 2007. Et pour cause. Le jeu était révolutionnaire. Peut-être pas aussi révolutionnaire que Super Mario 64 en 1996, mais Super Mario Galaxy venait avec ses innovations et un souffle nouveau sur la série et les jeux de plateformes 3D. D’ailleurs, il fait toujours partie du top10 des meilleurs jeux sur metacritic.com avec une 6 ème place amplement mérité. En passant, Super Mario Galaxy 2, une fantastique suite aussi bonne si ce n’est meilleure, est 7ème et il est aussi disponible sur la virtual console de la Wii U, n’hésitez pas.

Nintendo décide en ce début 2016, de nous ressortir Super Mario Galaxy sur la console virtuelle de la Wii U. Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu, il s’agit d’un plateformer en 3D avec une gravitation variable. On se promène la tête en haut puis la tête en bas, ça tourne dans tous les sens. Les niveaux sont souvent composés de petites « planètes » aux formes étranges avec un noyau gravitationnel central. Le noyau nous informe la direction de la gravité. Il faut donc, comme dans tout bon Mario, éviter de sauter dans le trou. Un peu déstabilisant les premières minutes, le jeu se prend vite en main. Les premiers niveaux très simples font office de tutoriel pour bien se familiariser avec l’environnement. La caméra reste souvent assez éloignée de Mario pour nous laisser une vue d’ensemble et éviter qu’elle tourne dans tous les sens et donne mal à la tête.

L’histoire du jeu est assez simple comme dans tous les Mario, mais elle a le mérite d’être un peu plus originale cette fois-ci. Mario est invité à la cérémonie de la fête des étoiles au château de la princesse Peach. Mario arrive pour célébrer avec les toads du village. Inévitablement, Bowser débarque et kidnappe la princesse, pour changer. Avec son vaisseau spatial, il embarque la princesse mais son château aussi, un peu comme dans la soupe aux choux. Mario essaye de les suivre, mais il se fait éjecter par Kamek. Mario atterris sur une petite planète dans l’espace. Là, il est accueilli par les Lumas et Harmonie, une autre princesse, qui lui demandent de les aider à restaurer la puissance de leur astronef en récoltant des super-étoiles qui sont dispersées dans les galaxies voisines.

C’est bien joli tout ça, mais Mario c’est avant tout l’école du gameplay. Et à ce niveau-là, c’est du lourd. Super Mario Galaxy a un level design et une patte artistique d’exceptions. Les niveaux ont été conçus avec beaucoup de soins pour offrir à chacun une expérience unique. En plus des niveaux « normaux » qu’il faut traverser, le jeu est rempli de bonus stages souvent très arcade qui demande de la concentration et de la dextérité. Ses bonus stages sont très épurés. Seul le gameplay compte. Le jeu est bourré jusqu’aux oreilles d’idée de gameplays originaux intégrés au level design. En quelques mots, c’est très simple. Si vous avez aimé Super Mario 64, vous l’adorez. Super Mario Galaxy est à l’apogée de ce que Nintendo pouvait faire en plateformer 3D en 2007.

Graphiquement, Super Mario Galaxy est superbe. La palette des couleurs est super bien maîtrisé avec des couleurs chatoyantes et chaudes. Le design des personnages et des ennemis est, encore une fois, somptueux. Bowser est remarquablement bien modélisé. Le seul point faible graphiquement, c’est la résolution du jeu. Oui, c’est un jeu Wii et en 2016, un jeu avec une résolution aussi basse ça pique un peu les yeux. L’aliasing est omniprésent et le rendu final en pâtie beaucoup, malheureusement. Cependant, cela ne gâche pas l’expérience du jeu. On s’habitue ou plutôt on oublie cette carence graphique pour profiter du titre à sa juste valeur.

Super Mario Galaxy reste dans la lignée des Super Mario 64 et Sunshine dans sa structure de niveau. Il y a une carte du monde, un astronef qui nous permet d’accéder aux différentes galaxies, dans laquelle on se promène pour choisir ses niveaux. Chaque galaxie est divisée en plusieurs niveaux et finalement chaque niveau a plusieurs « quêtes » à faire pour récupérer des étoiles et des super-étoiles pour atteindre les galaxies suivantes comme les étoiles ou les soleils dans 64 et Sunshine. Les différentes galaxies proposent des thèmes différents parfois inédits, mais souvent récurent à la série. La bande originale de Super Mario Galaxy est, elle-aussi, fameuse. Très orchestrale, la BO nous emporte et nous berce dans son univers. En plus, pour faire plaisir aux fans, certaines veilles musiques emblématiques des anciens jeux sont reprises dans les stages bonus. Le contenu est colossal. 60 étoiles sont nécessaires pour finir le jeu et cela peut prendre facilement une quinzaine d’heures. Il y a 120 étoiles à collecter en tant que Mario dans une quarantaine de niveaux et pleins d’autres surprises. Pour finir le jeu à 100%, soit les 242 étoiles, c’est 60 heures!

Super Mario Galaxy est un indispensable pour les adorateurs de jeux de plateformes 3D. Sérieusement, très peu de jeu ont réussi à atteindre ce niveau de qualité. Le jeu est magnifique, sauf évidemment la résolution très faiblarde due à la Wii. La direction artistique et le level design donne une leçon d’excellence et place la barre très haute. Les gameplay est aux petits oignons. Il nécessite, tout de même, un temps d’adaptation, car l’univers 3D nous met souvent la tête en bas, mais heureusement pas la caméra. L’utilisation du nunchuk est obligatoire avec la wiimote. Le mode 2 joueurs est plus anecdotique qu’autre chose. Le deuxième joueur peut collecter des fragments d’étoiles et bloquer certains ennemis. Avec une quinzaine d’heure pour finir le jeu en ligne droite plus d’une quarantaine en plus pour le 100%, Super Mario Galaxy n’est pas avare en contenu. Certes, ce Super Mario Galaxy est fantastique à pratiquement tout point de vue. Néanmoins, on aurait préféré un remake HD conçu pour la Wii U pour au moins palier à aliasing constant. On peut toujours espérer un éventuel Super Mario Galaxy 3, un jour peut-être. En attendant, on ne peut que vous conseiller de jouer Super Mario Galaxy, et le 2 aussi, vous ne le regrettez pas.

Les +

  • Le gameplay
  • Le level design
  • La direction artistique
  • La diversité de gameplay
  • La musique

Les –

  • L’aliasing trop marqué
  • Jouer à la wiimote-nunchuk
  • On attend toujours un remake HD ou un 3

SuperMarioGalaxy_boxÉditeur : Nintendo
Dév
eloppeur: Nintendo
So
rtie : 04.02.2016
Disponible sur Wii U (Virtual Console)

 

Super Mario Galaxy VC (Wii U)
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.