Mystères du Moyen Âge

Mystères du Moyen Âge

Ah! cette langue française et ses ambiguïtés ! Pour moi, mais je ne dois pas être le seul, un mystère moyenâgeux c’est une pièce de théâtre jouée sur le parvis des églises et qui devait donner une éducation religieuse aux spectateurs. Là on nous propose trois mystères : La quête du Graal, l’Hérésie Cathare, et Les secrets des Templiers. J’avoue avoir un peu de mal à considérer ces histoires comme des mystères… d’autant plus que pour deux au moins les documents historiques et les analyses abondent.

 

Je me permettrai d’abandonner la quête du Graal à Indiana Jones pour vous parler des Cathares. La foi cathare n’est pas mystérieuse, elle se fonde sur les évangiles et considère le corps comme la prison de l’âme (le corps et les biens matériels étant l’œuvre du Malin), l’homme doit se détacher du corps et du matériel. Il est bien évident qu’aux yeux de l’église et des Inquisiteurs une telle démarche spirituelle est dangereuse. On retient généralement de cette hérésie une phrase célèbre qui aurait été prononcée par un de ceux qui l’ont écrasée : « Tuez les tous, Dieu reconnaîtra les siens ! ».

 

Coté Templiers, la rumeur ayant couru que l’ordre était fort riche et les caisses royales étant vides, le roi aurait décidé d’arrêter les grands maîtres du Temple pour s’emparer du trésor des Templiers. Trésor qui n’ayant pas été trouvé a donné lieu à beaucoup de littérature et même de BD.

 

Sur le plan historique les « mystères » présentés ici sont sérieux. Et ils sont racontés de manière agréable, loin du jargon universitaire. Cette Histoire est racontée à la manière des Alain Decaux et Castello, une manière de conteur qui émeut l’auditeur.

 

Bonne lecture.

 

 

Mystères du Moyen Âge
Auteur : Bernard Michal
Editeur : Omnibus

 

 

 

www.omnibus.tm.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.