Maupassant, le sergent Bourgogne et Marguerite Duras

Avec un bandeau portant le nom de l’auteur et son portrait photographique mais, et c’est assez regrettable, l’absence d’un index des noms et des œuvres cités. Cette absence me semble indiquer que ce livre s’adresse à des lecteurs qui ont déjà lu ou simplement possèdent les œuvres et les auteurs dont Gilles Lapouge nous gratifie de ses commentaires. Je me demande s’ils sont nombreux.

Il est aussi difficile de classer ce livre. Chroniques, critiques, notules littéraires, analyses, commentaires ? Je dirai qu’il s’agit peut-être de notes de lectures mises en forme pour le plaisir d’autres lecteurs. Le genre de livre qui conforte ce que l’on pense et donne l’impression que l’auteur partage notre point de vue.

Pour ma part, je suis très heureux de lire un passage intéressant à propos de l’écrivain photographe James Agee dont je vous recommande de lire au moins « Louons maintenant les grands hommes »… On notera les titres parfois provocateurs que Gilles Lapouge attribue à ses textes (pages 50, 73, 154 au moins), ils ont pour fonction d’inciter à lire ce qui les suit. En revanche, il me semble que certains titres relèvent d’une certaine facilité : « Les fées, je ne les aime presque pas » ou de l’erreur : « Mieux que le Nobel, la Pléiade ». Pour moi cette dernière opposition n’a pas lieu d’être. Le Nobel est international alors que la Pléiade est francophone ou française et relève plus parfois aujourd’hui d’une question de droit littéraire que du talent ou du génie des écrivains qu’elle sacralise… en papier bible.

Je pense que ce livre devrait faire le plus grand plaisir à l’amateur de littérature qui ne se passionne pas pour ce qui se publie aujourd’hui et reste nostalgique de ce qui se lit en sirotant les mots, en les ruminant du bout de son imagination. Pensez aux fêtes des pères et mères qui s’approchent…

Maupassant, le sergent Bourgogne et Marguerite Duras
Auteur : Gilles Lapouge
Editeur : Albin Michel

www.albin-michel.fr

Maupassant, le sergent Bourgogne et Marguerite Duras
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.