Tobias, Saskia et son amoureux Guido, trois tableaux de l’ombre sont refoulés lors de la Fête des Italiens au musée du Louvre à Paris. Vexés d’avoir été ainsi exclus et humiliés, ils décident de lancer une Révolution. Vingt ans plus tard, après avoir réuni une troupe de mercenaires aux ardeurs révolutionnaires, ils se rendent dans la salle des Sept-Mètres pour organiser la révolte. Durant cette longue période, nos héros ont aussi consulté le catalogue des Chefs d’œuvres du Louvre et connaissent à présent leurs faiblesses…

Les cinq sens d’Anthonie Palamedes (1630-1640) sont au centre de l’intrigue. L’esprit de révolte gagne le musée du Louvre ! Jean Dytar donne enfin la parole aux œuvres en manque d’intérêt et offre aux enfants l’occasion de réfléchir aux avantages et aux inconvénients de la notoriété. Parmi les œuvres exposées au Louvre certaines n’attirent l’attention d’aucun visiteur. C’est le cas de cette série de petites toiles, allégorie des cinq sens, dans laquelle Tobias symbolise l’ouïe. Quand un petit garçon l’honore d’un véritable regard, le musicien ne se doute pas que cet écolier bouleversera le cours des événements deux décennies plus tard, l’année même de la révolte des tableaux de l’ombre…

 

Jean Dytar est né en 1980 et décide dès son plus jeune âge de faire de la BD. Il entre à la faculté d’Arts Plastiques de Saint-Étienne et, grâce à un échange Erasmus à Liège, suit des cours du soir de bande dessinée. Le Sourire des Marionnettes est son premier album. Il transporte au cœur de la Perse du XIe siècle une réflexion intelligente et universelle.

Dans La Vision de Bacchus, son second projet édité, il explore un tout autre univers en s’intéressant aux peintres de la Renaissance vénitienne. Point commun de ces deux ouvrages : un travail d’orfèvre où rien n’est laissé au hasard, que l’on retrouve incontestablement dans Florida, titre sorti en 2018 chez Delcourt. Fort d’une vaste connaissance des arts plastiques il adapte son style en fonction du sujet qu’il aborde et nous livre de sublimes romans graphiques où se mêlent réflexions et émotion. En parallèle, Jean Dytar enseigne l’Art plastique à Lyon. Il tient également un site dans lequel il revient en détail sur son travail d’auteur et sur ses deux premières œuvres : www…jeandytar.com

Jean Dytar

Éditions Delcourt & Louvre Editions

Les Tableaux de l’Ombre – Pour épater la galerie !
5.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.