Le paradis à reconquérir

Si j’étais quelque part ministre de l’éducation, j’exigerais sur le champ que ce petit livre soit au programme de cours soit de physique, soit de sciences de la vie de la Terre, qu’il donne lieu à des exposés d’élèves et que les professeurs sachent démontrer l’absurdité de certains propos qui y sont révélés. Je ne vous présente plus Thoreau, vous n’avez qu’à rechercher mes chroniques à son propos. Là, entre l’introduction, les notes et la postface de Michel Granger, nous avons droit à un texte court qui est une recension de livre. Le texte de Thoreau « analyse » cite et commente un livre de John Adolphus Etzler paru en 1833 et réédité en 1842. Je vais faire un anachronisme pour parler du livre d’Etzler. Ce monsieur se propose de « terraformer » notre planète. De la rendre propre à notre consommation, d’en faire un paradis. Pour cela il prétend utiliser les énergies que la terre elle-même nous dispense : vent, marée, etc. Il imagine des machines capables d’araser des sols, de transplanter de la terre arable et de faire pousser des récoltes là où il n’y avait rien, il imagine de construire des îles pour échapper à l’hiver. Comment ? C’est dans le deuxième volume que Thoreau n’a pu se procurer : «  Le Nouveau Monde, ou le Système mécanique pour accomplir les travaux de l’homme et des bêtes avec des forces inanimées, qui ne coûtent rien, afin de produire et de préparer les substances de la vie ». Cela me semble entre la méthode Coué et les procédés magiques ou infantiles.

Bien sûr, Thoreau, l’homme de la nature, a beau jeu de démontrer l’inanité de cette « fabrication » de ce qui existe déjà. Et de se moquer des prétentions d’Etzler à vouloir régenter le monde et ses habitants. On me permettra de regretter qu’aujourd’hui les moyens techniques autorisent presque (?) l’homme à faire ce qu’il veut de la planète. On peut penser que Thoreau est un doux rêveur mais je crois qu’en ce cas on commet une erreur grossière. Thoreau ne rêve pas, il mesure et apprivoise la nature pour s’y intégrer et non pour « en vivre » mais vivre avec.

A lire absolument et cela d’autant plus que le rapport prix-qualité intellectuelle du livre est ce qui se fait de mieux sur le marché.

Bonne lecture.

Le paradis à reconquérir
Auteur : Henry D. Thoreau
Editeur : Le mot et le reste

http://lemotetlereste.com/mr

Le paradis à reconquérir
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.