La gazette de Mado la Niçoise

Chères lectrices, chers lecteurs, j’espère que vous me permettrez une entorse à nos habitudes. C’est à Noëlle Perna et non à vous que je vais m’adresser.

Chère Noëlle,

Permets-moi d’abord de te tutoyer, ce sera plus facile pour ce que je veux te dire et puis j’ai l’impression que chez toi dans le Sud, il y a un peu d’ironie dans le vouvoiement, un peu d’irrespect.

Comme je t’aime bien – voilà c’est dit – parce que pour moi tu donnes ses lettres de noblesse à une ville qui les mérite, je pense que tu aurais dû laisser sa gazette à ce pauvre Cyrano et nous proposer plutôt un almanach. Un livre qui donne à rire et à vivre comme cette gazette mais en plus gros pour qu’on soit avec toi plus longtemps et presque toujours au soleil – il doit bien y avoir quelques jours de grisaille dans ton pays. Tu nous en aurais dit plus sur toi en variant les saisons, tu nous aurais peut-être fait comprendre pourquoi Nice a la même orthographe qu’un mot anglais qui signifie joli/agréable. Tu aurais célébré ta ville au gré des saisons dans un beau mariage d’humour et de raisons… Et tu aurais trouvé les expressions qui font rire tout en donnant à penser… Les mots de la vieille sagesse populaire.

Alors que là on prend plaisir à te lire, à te découvrir mais cela passe trop vite, on n’a pas le temps de rêver au Carnaval, au ciel bleu.

Alors Noëlle/Mado, s’il te plaît, pour l’année prochaine vers le mois de novembre propose-nous un superbe almanach plein de toi et de vie, plein de Nice et d’images… Aujourd’hui on se contentera de ta gazette…

Noé Gaillard

Chères lectrices, chers lecteurs faites durer le plus longtemps possible cette gazette. Bonne lecture.

La gazette de Mado la Niçoise
Auteure : Noëlle Perna
Editeur : Hugo et Cie
Collection : Hugo Image

www.hugoetcie.fr

La gazette de Mado la Niçoise
3.5Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.