En couverture Athéna et Freud et un sous-titre : La psychanalyse expliquée par la mythologie. Ce livre dispose d’un index où vous pourrez constater que le personnage mythologique le plus cité est Zeus. Une définition de ce qu’est la/une mythologie : récits fabuleux concernant les dieux, demi-dieux et héros de l’Antiquité. On en connaît quelques auteurs dont Homère. Et l’on peut considérer qu’une mythologie est un récit qui explique le monde, qui lui donne une origine et l’on admettra que chaque civilisation a sa propre mythologie. L’on ne s’étonnera donc pas de trouver chez nos dieux et autres demi-dieux des comportements d’humains et chez des humains des comportements de dieux dont ils sont les jouets. Zeus est un coureur de jupons invétéré et il a épousé une femme jalouse… Ulysse a offensé un dieu, il mettra dix ans à rentrer chez lui. Et Freud trouve dans la mythologie l’explication de nos comportements. La force de la mythologie grecque est d’avoir raconté, mis en récits allégoriques les attitudes humaines… jalousie, séduction, vengeance, manipulation, etc. Et Freud a su y voir ce que nous sommes pour y chercher des moyens de « guérison » de ceux qui sont « partagés » entre ce qu’ils sont et ce qu’ils voudraient être ou avoir été…  

Vu l’importance de la mythologie encore aujourd’hui dans nos vies – Achille, Amphitryon, Antigone, Ariane, Cassandre, Dédale, Écho, Éros, Hermès, Icare, Mars, Minerve, Narcisse, Pénélope, Sirènes, etc., ces noms sont ici tirés de l’index – la lecture de ce livre devrait vous passionner. On pourrait imaginer que des professeurs (de grec, latin, histoire, lettres) l’utilisent en commun ou séparément pour faire réfléchir leurs élèves.

Bonne lecture.

Freud chez les Grecs !
Auteur : Pierre Varrod
Editeur : Opportun

www.editionsopportun.com

Freud chez les Grecs !
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.