Abondamment illustré de photographies prises par l’auteur et je vous prierai de regarder ces images au fur à mesure de votre lecture… En ayant commencé par la préface poétique et fine de Maryline Desbiolles.

Peut-être aimez-vous, comme moi, certaines choses sans pouvoir présenter ou expliquer les raisons de votre ‘amour’… J’avoue avoir compris une des raisons de mon ‘amour’ de la poésie en lisant la prose poétique de Gustave Roud donnée ici à lire. Le poète nous propose des images qui disent ou peuvent nous aider à dire ce que l’on ressent sans trouver les mots pour le dire. Nous ne nous mettons plus en colère comme les enfants face à cette impuissance, nous savons intérioriser et trouver des ‘expressions’ de substitutions. La poésie créée des images qui ne parlent d’abord qu’à ceux qui savent les lire, mais avec le temps, la vie et la relecture les images prennent sens pour tous. Faites l’expérience de relire calmement quelques-uns des poèmes qui ont enthousiasmé votre adolescence. Et je n’ai rien trouvé de mieux que de vous offrir des citations pour que vous vous fassiez une idée. 

‘Un désert où le squelette de la poésie luisait sous le soleil des dictionnaires.’

‘Il songe à ton regard où il habite, clair prisonnier de l’humain’

‘On ne prend pas avec des mots le secret de la plus simple des vies’

‘L’été peut mentir encore à l’adolescent qui n’a pas eu la force de dire oui tout de suite à sa solitude.’

‘Le vent me lance à la face une poignée de feuilles.’

J’espère que cette dernière image dans sa simplicité vous fera prendre conscience de la sensualité de Gustave Roud qui dit bien le rapport de l’homme à la nature.

Bonne lecture, lente, mesurée.

Essai pour un paradis suivi de Pour un moissonneur
Auteur : Gustave Roud
Editeur : Zoé
Collection : Poche

www.editionszoe.ch

Essai pour un paradis suivi de Pour un moissonneur
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.