Vocatif suivi de Surimpressions

En couverture, un portrait de l’auteur (1921- 2011) daté de 2004 et l’information suivante : Traduction de l’italien et présentation par Philippe Di Meo… Et il s’agit d’une édition bilingue. En quatrième de couverture ceux qui ne lisent pas vraiment les génériques des films découvriront que Zanzotto a dialogué certains Fellini.

Il est assez difficile de chroniquer la poésie. Elle relève du subjectif, de l’état d’esprit du lecteur. Bien sûr, comme on vous a appris ce qui concerne la technique (rime, rythme, forme, sonnet, assonance, rejet, …) vous pouvez juger de l’enjambement et des allitérations. Mais ces fameux « serpents qui sifflent sur nos têtes » peuvent vous laisser indifférents. Alors imaginer quand il s’agit d’un auteur étranger. Je ne vous dirai donc rien de la technique de Zanzotto mais vous saurez apprécier, je crois, le fait que le traducteur ait conservé la même disposition des vers. En revanche, avec un peu d’attention, vous remarquerez que la syntaxe, l’organisation des phrases en italien sont différentes du français.

Vocatif : Dans les langues à déclinaisons, cas employé pour s’adresser directement à quelqu’un ; dans les langues sans déclinaisons : phrase exclamative par laquelle on s’adresse directement à quelqu’un. Et la lecture offre des invites, des appels, des invocations… des poèmes qui s’adressent à leur sujet. A vous de trouver ceux qui vous apportent quelque chose…

Pour Surimpressions, je cite l’auteur : « Le titre Surimpressions doit être lu en relation avec le retour de souvenirs et traces scripturales et, dans le même temps, de sentiments d’étouffement, de menace et peut-être d’envahissements dignes du tatouage. » Et l’on aurait pu imaginer par exemple pour la dernière pièce de « Les aventures métamorphiques du fief » un jeu de lisible surimpression entre la version en dialecte haut-trévisan et la traduction italienne de Zanzotto, surchargé par la traduction.

Il va de soi qu’on lira avec grand profit la postface du traducteur.

Bonne lecture.

Vocatif suivi de Surimpressions
Auteur : Andrea Zanzotto
Editeur : Maurice Nadeau

www.maurice-nadeau.net

Vocatif suivi de Surimpressions
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.