Trafics

Avec un bandeau reprenant deux phrases télégrammes d’un certain Marc Fernandez publiées dans Metronews : « Intelligent, bien écrit, courageux. Une véritable réussite. » (les mêmes reprises en 4ème de couverture). Nous y reviendrons. Et en couverture une photographie de groupes de logements – à loyers modérés ? – façon cité…

Avant d’aller plus loin, retour sur les phrases sans verbe sensées dire du bien du livre avant que vous l’ouvriez. Deux petits mots me gênent beaucoup : « bien écrit ». Il me semble que ce genre d’appréciation parfois purement subjective est ici très excessive… Je ne dirai pas que c’est mal écrit mais simplement que c’est écrit correctement. Et quand je lis le commentaire de l’auteur qui signale que c’est une nouvelle édition soigneusement relue je n’ose imaginer la première version. En revanche pour le reste de l’appréciation je veux bien adhérer, même si je pense que l’auteur surfe avec l’actualité.

Imaginez une grande ville du sud-ouest de la France, renommée pour son cassoulet et talentueux chanteur de jazz, et dont un des quartiers est devenu centre de gros du trafic de drogue et en même temps foyer pour djihadiste. Samia une jeune fille assiste par hasard à l’arrivée de deux chiens, réceptionnés par son frère qui est le « caïd » local. L’un des chiens semble malade et l’aide de son frère le brutalise. Samia les suit sans se faire voir et délivre le chien, mais il est trop lourd pour elle et elle ne peut l’emporter. Alors elle se rend à la clinique vétérinaire proche où par chance se trouve Sergine Hollard – veto associée – insomniaque pour cause de rupture amoureuse. Sergine suit Samia, ramène et soigne le chien d’une occlusion intestinale. Mais le lendemain les voyous viennent le reprendre et plus tard la police en retrouvera le corps éviscéré… Le titre de la première édition était : « Le chien arabe ». Vous avez deviné que ce chien – comme d’autres – servait à passer de la drogue entre l’Espagne et la France. Le chien a été éviscéré par un apprenti djihadiste qui a des doutes et dont on veut tester la volonté…

A vous de lire et de conforter ou non l’avis de Metronews.

Bonne lecture.

Trafics
Auteur : Benoît Séverac
Editeur : Pocket

www.pocket.fr

Trafics
3.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.