Restos Humanos

Restos Humanos

J’espère que la couverture qui vous a tiré l’œil vous a donné une idée de la manière de comprendre le titre de ce roman. Comme moi vous avez sans doute tendance à comprendre en fonction de la ressemblance des mots étrangers avec ceux de notre langue… Ainsi Restos Humanos pourrait devenir : Restos Humanitaires, et en poussant un peu : Restes Humains… Sachez seulement que les deux mots du titre sont aussi les deux derniers mots du roman.

Empédocles est un saint laïc (c’est aussi un philosophe grec qui emprunte à Héraclite l’idée de Devenir où alternent les cycles de l’Amour qui unit et de la Haine qui divise) dont les paroles et les actes apportent aux gens un réconfort certain et l’aide nécessaire pour échapper au mauvais sort. Il est entretenu par son frère qui est un élu et travaille à la mairie, c’est leur père qui a réglé le rapport entre eux. Un jour Childeberto, un vague parent, lui demande de conserver un œil congelé dans son congélateur. D’autres organes suivront au point qu’il faudra acheter un autre congélateur. Empédocles apprend par son frère que c’est le maire qui organise ce trafic et puis qu’en liaison avec la mafia russe il va devoir accueillir trois jeunes femmes. Notre saint qui jusque-là ne buvait pas la moindre goutte d’alcool en boit un soir et passe la nuit dans la chambre des trois jeunes femmes… Si nous savons tout cela c’est parce qu’Empédocles s’est « confessé » à un journaliste qui devrait finir par écrire un livre sur lui. Jordi Soler nous conte avec un humour discret les prises de conscience du monde des deux personnages principaux, Empédocles et le journaliste. Il met en évidence des valeurs qui sont en train de disparaître : justice et vérité. Et lorsqu’on lui demande où sont ces valeurs, il répond qu’il écrit parce que « c’est l’unique manière de combattre les impunités de la justice. (…) Le saint est le symbole de cette résistance, la même que celle qui commence à apparaître maintenant dans la société. »

On notera que le journaliste est assez cultivé et curieux, ce qui le rend sympathique.

Bonne lecture.

Restos Humanos
Auteur : Jordi Soler
Editeur : Belfond

www.belfond.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.