Photographie & altérité

Photographie & altérité

Sous-titré : Interrogations à partir de Marc Pataut, préfacé par Alain Bernardini et nanti d’une bibliographie…

En quatrième de couverture on me dit : « Artiste, Gilles Picarel est chercheur – Labo AIAC, Art des images & Art contemporain, à l’Université Paris 8. » Je vais sans doute m’attirer les foudres d’un certain nombre de lecteurs mais il me semble que lorsque l’on parle de photographie en s’interrogeant sur un photographe précis il est de bon ton de « montrer » le travail dudit photographe… Tous les lecteurs n’ont pas à leur disposition un ou plusieurs ouvrages de Marc Pataud (né en 1952) pour se donner à voir le résultat de la démarche de travail du photographe. Car – quoi que vous en pensiez – le travail du photographe est le résultat de deux démarches. La première est le choix du sujet et l’analyse de la meilleure façon de le présenter, la deuxième est le choix des photos qui seront montrées ou non à partir de la planche contact (on regardera à ce propos et avec profit le coffret de 5 DVD intitulé Contacts, publié par l’Ina/Arte et consacré à de grands noms de la photographie). Or ici en matière de photo je n’ai que des « œuvres » de Gilles Picarel… et pour avoir une connaissance du travail de Marc Pataud des extraits des textes de présentation de son œuvre. Cela est d’autant plus gênant que Gilles Picarel a tendance à utiliser le jargon universitaire dont on sait qu’il peut paraître abscons – ce n’est pas une insulte – au non initié…

Pour une meilleure connaissance de la photographie contemporaine on consultera pour son profit personnel Pourquoi ceci n’est pas une photo ratée de Jackie Higgins chez Marabout.

Bonne lecture…

Photographie & altérité
Auteur : Gilles Picarel
Editeur : Harmattan
Collection : Eidos

www.editions-harmattan.fr

Une réponse

  1. Picarel

    Un brin amusé à la lecture de cet avis. Oui, « pour une meilleure connaissance de la photographie… » comme nous le conseille Monsieur Gaillard, faudrait-il d’abord qu’il fasse une lecture plus précise des ouvrages dont il publie un commentaire.
    Concernant mon livre, je me permets de rappeler, comme son titre l’indique, qu’il ne s’agit pas d’un travail d’explication de l’œuvre de Marc Pataut. Au contraire, c’est une interrogation du rapport photographie et altérité à partir de Marc Pataut. La nuance est pour le moins importante. Sans doute Monsieur Gaillard trouve t-il des recettes prêtes à l’emploi dans les livres qu’il conseille chez Marabout, mais je n’ai pas fait un livre « pour les nuls ». Ce n’est pas mon positionnement, alors merci d’accepter qu’il puisse y avoir des ouvrages de réflexion qui s’efforcent de travailler une pensée. Je comprends tout à fait que cela ne puisse pas intéresser Monsieur Gaillard.
    Quant à la légitimité de la présence de certaines de mes photographies dans l’ouvrage, une simple relecture de la préface écrite par Alain Bernardini pourra éclairer Monsieur Gaillard.
    Bonne relecture…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.