Noir sanctuaire

Alors que tout le monde croit Aloysius Pendergast mort, Constance Green, sa pupille, décide de rejoindre son appartement dans les souterrains de la maison de Riverside et d’y finir sa vie, loin de tout et de tous. Madame Trask, la fidèle gouvernante devra déposer ses repas dans le monte-plats et Constance communiquera, en cas de besoin, par des messages qu’elle déposera dans la vaisselle. Quant à Proctor, le fidèle majordome et chauffeur, il continuera à assurer la bonne marche de la maison jusqu’à nouvel avis.

En principe, Madame Trask sait que Constance souhaite une alimentation légère et surtout très simple. Aussi, est-elle très surprise lorsqu’arrive son premier plat qui s’avère être un mets digne d’un restaurant étoilé avec une bouteille de vin rouge millésimé. Constance n’est pas ravie, mais se dit que Madame Trask a voulu lui faire plaisir. Cependant, d’autres détails la surprennent encore bien davantage, tels que cette orchidée très rare déposée près de son appartement ou encore un foulard du monastère tibétain dans lequel est élevé le fils qu’elle a eu avec Diogène, le frère maudit de Pendergast. Et puis les repas continuent à être au-dessus de la norme qu’elle avait pourtant clairement fixée avec Madame Trask.

Après quelques jours au bout desquels Constance a commencé à soupçonner que tout ceci n’était pas le fait des domestiques, elle reçoit la visite de Diogène qui lui déclare son amour avec une flamme non dissimulée.

Pour pouvoir contrôler la vie de Constance et s’en approcher, Diogène a dû éloigner Madame Trask et Proctor. Ce dernier, qui a cru à l’enlèvement de Constance, s’est précipité tête baissée à sa poursuite, ce qui va l’amener après bien des péripéties dans le désert de Namibie où il sera laissé pour mort.

Quant à Pendergast, après les événements d’Exmouth, il a été recueilli puis emprisonné par des trafiquants de drogue qui ont cherché à monnayer sa libération auprès du FBI.

Une écriture à quatre mains très réussie et des aventures incroyables de cet inspecteur du FBI hors cadre que l’on retrouve toujours avec un très grand plaisir. Il est utile de lire les précédentes aventures de l’inspecteur Pendergast pour mieux comprendre la position des divers personnages.

Noir sanctuaire
Auteurs : Douglas Preston & Lincoln Child
Editeur : J’ai Lu

www.jailu.com

Noir sanctuaire
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.