Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Le nouveau NHL de EA Sports est disponible sur PS4 et Xbox One. Les amateurs de hockey l’attendaient. Il est là, fidèle au poste comme chaque année depuis plus de 20 ans.


EA continue sa moisson avec sa série de jeux de sports à licences officiels. C’est maintenant au tour de NHL, en attendant FIFA dans quelques jours. Pour cette nouvelle édition, EA Sports ajoute un tout nouveau mode de jeu, NHL Threes. Pour le reste, on reste en terrain connu, car si en effet il y a des modifications et des améliorations à gauche à droite, la base et le contenu du jeu reste très proche de l’épisode précédent. Quand il n’y pas de concurrence, c’est souvent le souci.

Parlons déjà des nouveautés de cet opus. NHL 18 accueille le mode NHL Threes. Ce tout nouveau mode se base en partie sur le jeu arcade sorti sur PS3 et Xbox 360, 3on3 NHL Arcade. Inspiré des prolongations en NHL à 3 contre 3, Threes propose un gameplay hyper rapide avec plus d’espace pour les joueurs et de possibilité de breakaway, les buts pleuvent et l’action y est intense. Mais NHL Threes c’est n’est pas un simple 3vs3. Il y a d’autres paramètres qui changent. Le but s’est de proposer une expérience fraîche et surtout très fun. Du coup, EA Canada a concocté un gameplay 100% arcade dans lequel tous les coups son permis. Hockeyeurs sans dent, patinoire réduite, annonceur complètement fou, foule en délire, mascottes déjantées, pas d’arbitre et bodychecks à gogo, voilà une formule qui gagne pour une ambiance de folie.

Plusieurs types de partie sont disponibles. On peut jouer avec des périodes de 2 minutes et le meilleur score gagne ou jouer aux points, sans limite de temps. Le premier à 7 points remporte la partie. Ça peut du coup vite prendre du temps si aucune des deux équipes ne se démarque de l’autre. En plus, il y a les money-pucks. Si la plupart du temps les goals valent 1 point, il arrive que certains pucks ajoutent 2 ou 3 points à l’équipe qui marque. Il y a aussi les pucks malus qui enlèvent des points à l’équipe qui s’est fait marquer. Donc certains goals ont plus de valeur que d’autre et il est important de ne pas crouler sous la pression à ces moments-là. Mais tout ça ajoute du piquant aux parties. C’est aussi une des raisons qu’une parties peut être extrêmement rapide ou très longue. NHL Threes peut se jouer avec en mode offline pour des parties entres amis ou contre l’IA. Et bien sûr, un mode online pour des parties à travers le monde. Mais il y a aussi un mode Circuit qui s’apparente un peu à une saison ou une campagne plutôt.

Au début de NHL Threes Circuit, on commence avec la mauvaise équipe des Fridge Raiders dans la région de l’Amérique de l’Ouest, il faut battre les équipes de la région comme les Oilers, les Flames, les Kings, les Ducks, etc. Chaque match permet de gagner des étoiles en fonction des performances durant la partie. Cela donne accès à de nouveaux joueurs, objets, signes, mascottes, symboles, équipes, patinoires, etc. pour customiser son équipe de base, la personnaliser et surtout la faire progresser, car au début elle est assez nulle et c’est difficile de gagner des matches contre des équipes bien plus fortes. C’est un peu dommage qu’au tout début, on a rien du tout pour modifier son équpie, même pas pour voir comment ça se passe, mais ça vient vite après. Le circuit continue ensuite d’Ouest en Est pour finir côté Atlantique contre des équipes comme les Bruins, les Canadiens de Montréal, les Penguins et autres. Le circuit peut être assez long, car il y a beaucoup de matches et ces derniers peuvent durer des plombes avec les money-pucks. Il est aussi dommage que certains bonus ne peuvent être gagné quand online co-op.

NHL Threes est vraiment fun et du coup totalement différent du reste du jeu. C’est un vrai bol de fraîcheur. On sent que les développeurs ont mis du cœur à l’ouvrage pour offrir une vraie nouvelle expérience au sein de leur jeu, avec du contenu, une tournée, pleins de détails travaillés comme les commentaires de l’annonceur un peu à la NBA JAM, les mascottes, le public et l’ambiance générale pour que ce soit fun au maximum. C’est vraiment réussi. Le gameplay est rapide et sans merci. On peut même bodychecker les gardiens.

NHL 18 instaure un nouveau mode d’entrainement : le training camp. En partenariat avec Team Canada, Training camp est vraiment complet pour apprendre à jouer et perfectionner son style. Agrémenté de vidéos, ralentis, exemples démonstratifs et de commentaires explicatifs, NHL 18 n’aura plus aucun secret pour vous. Divisé en différentes sections avec des phases d’attaques, de défenses ou d’engagements, le training mode est un joli ajout pour les novices et comble peut-être un trou des précédentes versions. En plus, le training mode s’adapte aux commandes. Que l’on joue en skill stick mode, hybrid ou NHL ’94, tout s’affiche correctement pour une compréhension totale et limpide.

Pour le reste, NHL 18 reprend pratiquement mot pour mot la formule de l’an dernier. C’est un peu comme des vieux chaussons. On s’y sent très bien, on a tout de suite nos repères, mais il manque quelque chose de nouveau. Ce n’est pas entièrement un défaut, car le gameplay est excellent et ça, ça ne bouge pas. EA Canada sait parfaitement ce qu’il fait pour perfectionner son jeu, brique par brique et sait très bien qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Mais d’un autre côté, le joueur est en droit de se demander si l’investissement vaut la peine d’une année à l’autre. On retrouve les mêmes modes que d’habitude, avec aucun ou très peu de changement, comme Franchise, HUT (hockey ultimate team), Be a pro, Playoffs, Draft, Season, Shootout, Online versus, Practice, Create Player, etc. et bien sûr le nouveau NHL Threes. Alors oui, il y a de quoi faire et c’est très complet. Il n’y a aucun problème à ce niveau-là. C’est juste qu’on y est habitué avec le temps. Même la présentation générale reste très similaire. Toujours sponsorisé par NBCSN, on a le droit à une présentation propre et efficace comme si on regardait un vrai match à la TV. Il y a de nouveaux plans de caméra et nouvelles petites animations pour toujours s’approcher encore plus de la réalité. Graphiquement, c’est toujours aussi propre avec des jerseys plus vrais que nature. Le jeu n’est pas encore passé au moteur Frostbyte, ce qui est le cas pour FIFA et Madden NFL. On est encore ici sur l’Ignite engine qui fait du bon boulot, bien qu’il y ait peu de changement depuis 2015. L’animation des joueurs est encore impeccable. Non, là encore, il n’y a pas grand-chose à lui reprocher et t’en mieux.

Niveau gameplay, on reste, encore une fois, sur du connu, mais il y a quelques ajustements et modifications que cette version 2018 apporte. Alors, on parle de petites subtilités, mais qui font leurs différences pour les joueurs pros et aguerris. Le dekes ou feintes ont plus de libertés de mouvement. Le contrôle est plus précis et compréhensible qu’auparavant, mais mieux vaut le tester dans le training camp pour bien l’utiliser. La défense a été retravaillé- On peut plus facilement balayer la glace avec son hockey (la cross) pour essayer de voler ou intercepter le puck tout en patinant en avant ou en  en arrière. Après ça reste du détail, mais ça fait plaisir de voir que les effort n’ont pas été uniquement mis sur l’offensive comme c’est généralement le cas. Les défauts restent aussi. Les poke-checks sont toujours aussi efficace, souvent l’IA voit le puck passer à côté sans réagir, le gardien se prend des goals nuls provenant de l’IA juste pour remonter au score en fin de partie. Enfin, ça c’est peut-être juste mon impression et ce n’est qu’une coïncidence, mais ça fait des années que c’est le cas et que ça m’énerve un peu. Pour le reste on reste sur des bases solides avec des contrôles modernes utilisant le stick droit pour manier le hockey ou avec des boutons avec les contrôles hybrides et NHL ’94 qui simplifie encore plus les boutons avec un pour les passe et un pour les tirs.

NHL 18 est un excellent jeu de hockey, comme le fut ses prédécesseurs. Sans concurrence directe, il est en même temps difficile de comparer. Néanmoins, EA Sports propose un jeu hyper complet avec un contenu riche et beaucoup de modes. Niveau équipe, on est bien. En plus, des équipes de la NHL, on retrouve pleins de ligue nord-américaines et européennes ainsi que les équipes nationales. La ligue Suisse (LNA) fait bien-entendu parti du lot. Sans oublier la nouvelle équipe, la 31ème de la NHL, les Las Vegas Golden Knights. Il y a moyen de créer sa propre équipe aussi. Le nouveau mode NHL Threes est un ajout vraiment cool. Bien plus arcade que le reste du jeu, il apporte vraiment du fun dans la formule. C’est le gros point fort de ce NHL 18 par rapport aux autres versions précédentes. Seul ou à plusieurs NHL Threes est la bonne surprise de cet opus. C’est rapide, fun et plus complet qu’il pourrait n’y paraitre. Il y a une tournée avec beaucoup de matches à remporter ainsi que des objectifs. Il y a une vraie progression de son équipe et de la customisation. Ce n’est pas simplement un mode 3vs3 flanqué dans le lot juste comme ça. Il y a eu du travail et de l’implication des équipes de développement. Le training camp est aussi un bel ajout. Parfait pour les débutants, mais aussi pour ceux qui ont encore quelques trous dans leur façon de jouer. Bien expliqué et illustré avec des commentaires et des vidéos détaillés, là aussi on sent un effort des développeurs à rendre leur jeu plus accessible et compréhensible aux joueurs. En dehors de NHL Threes et Training camp, NHL 18 reste cependant très proche du 17. Bien qu’il y ait eu des petits tweaks de gameplay pour rendre le jeu encore meilleur, cela reste assez léger. En même temps, avec un jeu de sport ne faut pas s’attendre à des chamboulements chaque année non plus. En tout cas cette année, ce n’est pas le cas. Le jeu est très bon, aucun doute là-dessus, hyper complet avec un gameplay très jouissif et compétitif, mais ça reste trop proche du 17 pour conseiller l’investissement si vous le posséder déjà. Sauf si le très bon mode NHL Threes vous parait indispensable. C’est la vraie plus-value de ce NHL 18. Après, si vous n’avez pas de NHL depuis quelques années ou que vous n’y avez jamais joué, NHL 18 est parfait avec son nouveau mode d’entrainement complet et son contenu colossal.

Les plus :

  • Un gameplay toujours aussi bon et précis
  • Un contenu toujours plus riche
  • NHL Threes très arcades et très fun
  • NHL Threes un vrai mode complet
  • Les commandes pour la défense améliorées
  • Un présentation top-notch comme d’habitude
  • Un très bon Training Camp pour les débutants
  • La musique des menus

Les moins :

  • Très peu de changements dans le fond, mise à part l’ajout de NHL Threes et Taining camp
  • L’IA encore perfectible
  • L’interface du menu principal

 

Éditeur : EA Sports
Développeur : EA Canada
Date de sortie : 15 septembre 2017
Plateforme : PS4 & Xbox One
Genre : sports / hockey

NHL 18
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.