A Hollywood dans les des années vingt, un étrange justicier motorisé, Nevada Marquez, a pour mission de retrouver des célébrités ayant brusquement abandonné les plateaux de tournage. Nevada est à la fois cascadeur, homme de main et détective. Il est étroitement lié à Louise Hathaway, une productrice avec qui il partage un secret. En 1919, les lois sur la prohibition ont fait émerger une nouvelle criminalité qui a bâti sa fortune autour du trafic de l’alcool. A Los Angeles, les studios et les stars fêtent chaque soir les déesses et les démons de la nouvelle Babylone. Le cinéma muet s’est éteint, supplanté par de nouvelles techniques audiovisuelles. Cette révolution a passablement modifié les habitudes ainsi que le comportement des artistes qui mènent pour la plupart, une vie dépravée. Les producteurs dirigent les vedettes comme ils l’ont toujours fait, en les laissant vivre à leur manière, hors des plateaux. Les stars de cinéma n’ont que deux obligations : être à l’heure au tournage et interpréter parfaitement leur rôle.

La BD, Nevada met en scène un chasseur de primes américain en 1920. Les mœurs Hollywoodiennes de l’époque sont analysées dans cette création surprenante. Ce nouvel album de Duval, Pécau et Wilson nous entraîne dans des lieux obscurs et captivants. Le scénario est intéressant et nous fait découvrir les débuts du cinéma Hollywoodien ainsi que les abords des studios. Les auteurs nous entraînent dans un polar historique stylisé et sexy. Ce premier tome surprend d’emblée par son originalité et son dynamisme.

Fred Duval est né à Rouen en 1965. Avec le soutien de Thierry Cailleteau et Olivier Vatine il signe en 1996 son premier album 500 fusils. Cette même année, sous le label Série B, il a démarré Carmen McCallum avec la complicité de Gess. Il crée ensuite l’album Travis avant de se lancer en 2004 dans le Steampunk avec une série historique Hauteville House. En 2013, il participe à la création de la nouvelle série : Wendy et publie l’album L’homme de l’année. Récemment il a mis en scène un polar sur le dopage dans le milieu du vélo, les Porteurs d’eau. Jean-Pierre Pécau a fait des études en Histoire qui l’ont mené à deux années de professorat, mais le parisien a préféré changer de voie pour se focaliser sur les jeux de rôle. Il a travaillé pour une société d’importation de jeux (Donjons et Dragons). Il participe simultanément à la rédaction des premiers numéros du journal Casus Belli. Des récits destinés aux jeunes de 10 à 15 ans et fait ses premiers pas dans la BD avec Zentak. S’en suivent les albums Little Blade, Nash et son best-seller : L’histoire secrète. En 2010, il lance avec Fred Blanchard et Fred Duval la série uchronique Jour J. Ces cinq dernières années, il est devenu le prolifique scénariste d’une quinzaine de séries dont Wonderball et Soleil froid.

Tome 1 – L’étoile solitaire

Auteurs : Fred Duval, Jean-Pierre Pécau et Colin Wilson

Éditions Delcourt

www.editions-delcourt.fr

NEVADA - Comme au Cinéma
3.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.