Final Fantasy 15 n’a pas fini de nous surprendre. Après plusieurs dlc, événements, mode multijoueurs, autres patches et correctifs, la team de Square Enix s’attaque à une nouvelle expérience VR profitant du casque de la PS4, le Playstation VR. On aurait pu s’attendre à tout sauf à un jeu de pêche et pourtant c’est bien le cas.


Monster of the Deep est donc un jeu de pêche à la ligne dans le monde de Final Fantasy 15. Soyons clair dès le départ, si la pêche dans le jeu original n’était pas votre truc, ça risque de ne pas plus l’être dans ce standalone qui ne requiert pas le jeu FF XV. Le principe de pêche est le même. On essaye d’atteindre une zone avec du poisson que l’on attire avec son leurre, puis une fois ferré, on le remonte gentiment sans casser sa ligne de pêche et on recommence.

Évidemment, il y a un peu plus que ça. Il y a un scénario et une mise en scène qui permet de rencontrer les personnages emblématiques du jeu. Fan service oblige, on retrouve Noctis et ses copains ainsi que la pétillante Cindy. On commence donc par créer son avatar, fille ou garçon, qui est chargé de chasser des démons qui croupissent aux fonds des eaux. L’éditeur d’avatar est assez simple et sans plus. Une fois créé, on se dirige vers la zone de pêche où se trouve le démon. Pour le faire sortir, il faut pêcher plusieurs poissons. Ensuite, le monstre remonte à la surface pour un combat acharné.

Les monstres se combattent, non pas à la canne à pêche, mais à l’arbalète. Il faut viser le monstre et lui tirer dessus pour l’affaiblir et ensuite l’attraper avec l’hameçon et le finir. Les combats à l’arbalète sont plus rigolos que la pêche. Ça reste assez simple. On vise et on tire. Il faut repérer où spawn le monstre et le dégommer autant ne faire se peut. Au moins, ça change la mécanique du jeu.

En pêchant, on récolte de l’XP et de l’argent (gils) pour acheter du nouveau matériel plus performant, comme de meilleures lignes, des moulinets, des leurres ou de nouveaux habits ou accessoires pour personnaliser son avatar.

Monster of the Deep se joue uniquement avec le casque VR. Par contre, on peut jouer avec la manette DS4 ou les PS Move pour une expérience plus réalistes. Les mouvements de la DS4 ou des PS Move pour la canne à pêche ou l’arbalète sont parfaitement interprété et retranscrit à l’écran avec exactitudes. C’est un coup à prendre pour lancer sa ligne avec le sixaxis et le PS Move. Souvent, on lance à ses pieds, car on lâche trop tôt ou trop tard. Ou alors, on lance beaucoup trop loin due à la sensibilité des accéléromètres.

Graphiquement, le jeu n’est pas trop mal pour un jeu VR sur PS4. On reconnait bien les environnements et tout le reste. Le sentiment de faire part du monde de FF 15 est présent. Par contre, on est loin des graphismes du jeu original. On se croirait plus sur PS3 et encore. C’est hyper pixélisé, les textures sont pauvres, tout est très statique et fade. Sur PS4, normale, la résolution sur les bords est réduite donnant un effet flou. Cela se voit énormément sur les screenshots, mais en pratique, l’œil regarde au centre de l’image qui elle est nette et de meilleure qualité. Sur PS4 pro, ce problème n’existe pas. L’image est nette d’un bord à l’autre. Autre chose pénible du titre, ce sont les temps de chargements trop longs et trop fréquents. C’est assez pénible.

Monster of the Deep est une expérience VR de pêche assez banale au final. Sans être mauvaise, elle n’est pas non plus sensationnelle. Déjà, il faut aimer la pêche. Être fan de FF 15 ne suffit pas. Les 6 zones de pêche donnent droit à des environnements variés qui couvrent les quatre coins de la carte. Niveau immersion, c’est pas mal. Le jeu est assez statique. On peut se déplacer par téléportation d’un point de pêche à un autre, mais sinon on reste planter sur sa barque. Pour les commandes, c’est du motion control assez banal et déjà vue, mais efficace. Les sensations d’avoir une canne à pêche dans les mains sont assez bonnes. Le jeu peine à surprendre sauf peut-être l’apparition du premier démon. Bref, on est loin de l’expérience ultime Final Fantasy 15 en VR que l’on pourrait espérer. Néanmoins, si on aime la pêche, il y a de quoi faire. Il y a plus de 100 types de poissons différents, des bonus à trouver, améliorer son matériel ou même affronter d’autres joueurs online via des tournois avec classement. Sinon, on appréciera de voir les personnages emblématiques du jeu, même si graphiquement on est loin du rendu du jeu original et les longs chargements plombent l’expérience. Il faut savoir aussi qu’il n’y a plus de doublage en français dans le jeu. C’est entièrement en anglais ou en japonais. Monster of the Deep est fait pour les fans de FF15 ainsi que les amateurs de pêche. Surtout les amateurs de pêche. Si ce n’est pas votre cas, vous serez foncièrement déçu.

Les plus :

  • Un bon petit jeu de pêche en VR avec motion gaming
  • L’univers de Final Fantasy 15 avec les persos et les environnements
  • Les combats contre les démons
  • Beaucoup de poissons pour les fans de pêche

Les moins :

  • Vite répétitif
  • Pas très original
  • Les chargements trop longs
  • Pas très beau, surtout sur PS4 (mieux sur PS4 pro)
  • Pas de VF, uniquement anglais et japonais


Editeur : SquareEnix
Développeur : Square Enix
Sortie : 21 Novembre 2017
Genre : Jeu de pêche
Plateforme : PlayStation VR sur PS4 et PS4 Pro

Monster of the Deep : FF XV
2.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.