L’affaire Cahuzac et l’évasion fiscale

L’affaire Cahuzac et l’évasion fiscale est documentée dans cette bande-dessinée humoristique et politique. Les époux Pinçon-Charlot se sont associés à l’illustrateur Étienne Lécroart pour mettre en images les débats d’un procès historique. Les Riches au Tribunal est une Bande-dessinée de 128 pages qui est parue en septembre 2018. Cet album décrit et analyse les débuts de la mise en place de procédures pour lutter contre la fraude fiscale et financière. Celle-ci est nourrie par le procès emblématique dont Jérôme Cahuzac fût le principal accusé.

Divisé en huit chapitres (L’aveu, le procès, l’ingénierie financière, tout le monde savait, la fraude en famille, le verdict, et maintenant, annexe), la nouvelle bande-dessinée des époux Pinçon-Charlot décrit avec précision la tenue du procès et l’accusation à l’encontre du politicien français. Jérôme Cahuzac, ancien ministre du budget avait assuré ne pas avoir de comptes en Suisse… La classe au pouvoir, sans distinction de couleur politique s’est mobilisée pour défendre l’un des leurs ainsi que le système organisé de fraude fiscale. C’est ce que dénoncent avec finesse les auteurs de ce livre. Monique et Michel Pinçon-Charlot sont à l’origine de cette BD aux allures politiques et judiciaires. Monique est sociologue, directrice du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), rattachée à l’institut de Recherche sur les Sociétés Contemporaines (IRESCO) de l’Université de Paris-VIII. Cette femme a coécrit avec son mari des ouvrages ayant pour thème l’homogamie. Ils ont aussi étudié la haute bourgeoisie, les normes sociales et les élites.

Au dessin, nous trouvons Étienne Lécroart. Né en 1960 à Rueil Malmaison et diplômé de l’école nationale Supérieure des Arts Décoratifs (section Presse – Édition), cet illustrateur a travaillé, depuis 1986, pour la presse et la bande-dessinée humoristique (Spirou, Fluide Glacial, le Point et les Cahiers Pédagogiques). Ses BD sont construites sur des contraintes formelles fortes. En 2012, il est devenu membre de l’Oubapou (Ouvroir de Bande Dessinée Potentielle). C’est le seul auteur à posséder ces deux casquettes. Il a dans ce cadre, conçu l’exposition Planches en vrac et à la découpe : quatorze planches en bois modulables et manipulables. Ce nouvel album n’est pas pour tout public. Pour apprécier cet humour particulier et caricatural, il faut soit être un passionné de politique et de scandales financiers ou un militant anticapitaliste. Les nombreuses histoires témoignent d’une volonté non-voilée de se moquer d’un homme de l’état et de ses proches oligarques. Sous couvert de moralité, les élites politiques et sociales en prennent pour leur grade.

Malgré un puissant parti pris des auteurs, le scénario reste intéressant et complexe, les textes sont bien fournis et l’humour tapageur. Il faut compter une bonne heure de lecture pour parcourir l’album ou plus si on s’attarde sur le graphisme qui est de très bonne qualité. Intéressant au premier abord, cette BD déçoit quand même par son manque de partialité, même si les faits sont avérés. Cette œuvre quoique virulente permet finalement de se faire sa propre opinion… et c’est ça l’essentiel !

Monique et Michel Pinçon-Charlot
avec Etienne Lécroart

Éditions Seuil Delcourt

www.editions-delcourt.fr

Les Riches au tribunal – Une Caricature du pouvoir
3.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.