les reveurs lunaires - extrait

les reveurs lunaires – extrait

 

Attention ! Nous sommes en présence d’un livre/BD qui s’apparente au roman graphique et qui, vu son sous-titre, « quatre génies qui ont changé l’histoire », et ses auteurs ne se laisse pas lire de la même façon que vos BD habituelles. Cela ne veut pas dire pour autant que c’est rébarbatif et difficile à lire. Cela veut dire que cela mérite et exige une attention soutenue et que c’est gratifiant. D’abord un mot sur le dessinateur : Edmond Baudoin est né en 1942 et a été primé deux fois à Angoulême et ces deux récompenses doivent suffire à vous inciter à passer outre votre premier regard sur son travail. C’est d’autant plus nécessaire qu’ici il a varié les dessins et les encrages en fonction des quatre récits. C’est un dessin exigeant, c’est-à-dire qu’il ne se donne pas à lire c’est au lecteur à en découvrir les subtilités. Et croyez-moi Baudoin ne se prive pas d’en glisser. Pour ce qui est du scénariste, vous l’avez peut-être vu sur un écran de télévision, cheveux longs et cravate lavallière. Cédric Villani est né en 1973, il a obtenu la médaille Fields en 2010 – on simplifie en la qualifiant souvent de « Nobel » de mathématiques – il est professeur à l’université Lyon I et directeur de l’Institut Henri Poincaré. Et c’est lui qui a demandé au dessinateur de le rejoindre dans cette entreprise.

La couverture vous propose un portrait d’Alan Turing et vous pourrez mesurer après avoir lu le passage le concernant à quel point ce portrait est « juste » et rend compte de l’homme. Le premier des génies présentés est Werner Heisenberg. Celui du « principe d’incertitude », celui qui n’a pas su s’inscrire dans le contexte historique comme il aurait dû. On appréciera les pages 32 & 33 où l’insertion d’une fiction particulière – merci à Boris Karloff – renvoie à l’idée du « savant fou » qui se prend pour un créateur. Le deuxième est Alan Turing. Pour ce qui le concerne, il est manifeste qu’il a changé l’histoire : c’est à lui que l’on doit d’avoir décrypté le code secret utilisé par les allemands pendant la deuxième guerre mondiale. C’est certainement aussi celui qui, si on avait cru en lui, aurait devancé les américains en matière d’informatique. Le troisième est du genre « touche-à-tout » changeant de domaine lorsqu’il a obtenu la réponse à sa question, il s’agit de Léo Szilard (prononcer « Si-larde »). Vous trouverez page 98 les commandements que suivit toute sa vie cet individu. Je conseille à ceux qui seraient intéressé par cet homme de rechercher en bibliothèque ou chez leur bouquiniste favori le recueil intitulé « La voix des Dauphins » chez Denoël, collection Présence du Futur. Le dernier des génies est Hugh Dowding, il est celui qui a su organiser la défense de l’Angleterre au moment où le pays souffrait des attaques aériennes allemandes. Peut-être trouverez-vous moins d’importance scientifique à cet individu. Mais imaginez les trois dons ou capacités dont il lui a fallu faire preuve : sens de l’organisation, sens de la persuasion et force de caractère pour donner du courage…

Attention il y a beaucoup à lire mais ce n’est pas bavard pour autant. Les monologues tenus ici par les génies sont un mélange de biographie et de réflexion sur leur sort et celui du monde.
Un cadeau original.

Les rêveurs lunaires
One-shot
Dessinateur : Edmond Baudoin
Scénariste : Cédric Villani
Éditeur : Gallimard / Grasset

http://www.bd.gallimard.fr/ouvrage-A66593-les_reveurs_lunaires.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.