Les bêtes sauvages de Wuhan

Les bêtes sauvages de Wuhan

Le poète et penseur français Paul Valéry se défendait de ne pas être écrivain en disant : « Je ne voudrais pas écrire : « Madame la marquise sortit à cinq heures. » ». Je ne sais si c’est la banalité de la phrase ou le milieu social vanté qui justifie le refus mais à la lecture de certains romans actuels j’ai un peu tendance à comprendre son refus. Dans le même temps je peux comprendre que les lecteurs friands des informations plus ou moins vérifiées concernant les « people » soient demandeurs d’histoires se déroulant dans le monde du luxe et dont les héros sont, un peu comme eux, plus proches d’Ulysse que de Zeus.

Ava Lee (cinq aventures en anglais, trois traduites) est une experte en fraudes financières, c’est aussi une jolie femme qui s’habille, se coiffe et se parfume avec soin. Le genre d’héroïne qui fait rêver lecteurs et lectrices. On notera que la série est en cours d’adaptation cinématographique. Là, elle et son « oncle », son associé-partenaire pour les enquêtes, sont convoqués à Wuhan par un très riche Chinois qui a payé au prix fort de faux tableaux, des « fauve ». Il craint par-dessus tout le ridicule qui semble là-bas bien plus mortel qu’ici. Ava Lee est aussi membre de deux familles recomposées… Et nous allons nous promener de capitale en capitale, de grande ville en grande ville, souvent entre deux avions – sans que les décalages horaires aient une importance énorme – trouvant dans les boutiques d’aéroport les vêtements nécessaires aux rendez-vous pris à partir des portables… Pas besoin d’attacher vos ceintures, ce n’est pas du policier qui secoue, qui vous cloue au fauteuil. C’est feutré, nous sommes censés être entre personnes de bonne compagnie – même le passage sanglant et violent est édulcoré – qui certes escroquent de l’argent à un haut niveau mais qui gardent leurs cols propres, blancs. Et qui savent se défendre d’être responsables. Citation d’une phrase prêtée à un marchand de tableau qui rabaisse ce dont il vit : « Un tableau vaut seulement ce que le client consent à y mettre. »

Parfait pour ceux et celles qui adorent les histoires où la bonne éducation et le sens des valeurs triomphent.

Bonne lecture.

Les bêtes sauvages de Wuhan
Auteur : Ian Hamilton
Editeur : 10-18

www.10-18.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.