Le premier miracle

Arrêtons-nous un instant sur l’illustration de couverture. Sur un fond rouge vif, les contours d’un soleil et de ses rayons, protubérances et, en silhouettes noires avec chemise/misier blancs, un homme qui s’appuie sur l’épaule d’une femme armée, cela devrait tirer l’œil et rappeler quelque chose au lecteur (entre Sam & Sally et X-Files). Si vous voulez des précisions sur le contenu, après avoir lu la quatrième de couverture, allez en fin de volume consulter la bibliographie sélective qui a permis à l’auteur de mener son roman à bien. Sur les vingt-cinq titres proposés, six sont consacrés à Hitler.

Je crois que ce genre de livre plaît. Il raconte l’enquête menée par une agent des services secrets britanniques et un universitaire de talent pour essayer de découvrir le pourquoi d’une série de vols d’objets particuliers ayant traits à l’alchimie et aux premières recherches scientifiques organisées par des humains… plus ou moins sous couvert de religion (voir Sumer, la Mésopotamie et l’Égypte) et en tout cas pour accroître un pouvoir sur les autres humains…. Rappelez-vous, les alchimistes en quête de la pierre philosophale et/ou de la formule pour changer le vil plomb en or.

C’est vivant et les deux héros en font des tonnes pour nous amuser, nous ramener en enfance, pour nous offrir le guignol qui nous faisait exulter et crier pour avertir le héros de ce qui le menaçait. Ici bien sûr nous ne hurlons plus mais ne vous étonnez pas si vous voyez un des lecteurs de ce roman sourire dans les transports en commun. Peut-être est-ce un des passagers qui le fait sourire mais je pense que c’est surtout parce qu’il a surpris l’auteur à nous dire exactement ce que lui, lecteur, pensait de l’attitude d’un personnage. Nous savions que Guignol ne pouvait entendre nos conseils même s’il nous interrogeait. Tout comme l’auteur sait que nous réagissons en complicité avec lui. Et c’est cette complicité qui rend notre lecture heureuse…

Souvenez-vous d’un autre écrivain qui adorait apostropher le lecteur et même parfois l’insulter gentiment pour le faire réagir. Vous ne voyez pas ! Ne me dites pas que personne parmi vous n’a lu un San-Antonio/Dard…. il serait temps de vous y mettre.

Bonne lecture de rentrée…

Le premier miracle
Auteur : Gilles Legardinier
Editeur : J’ai Lu

www.jailu.com

Le premier miracle
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.