Alors que l’Afghanistan est à nouveau au centre de l’actualité avec la prise du pays et de la capitale par les talibans islamistes, il est intéressant de se remémorer comment ce conflit interminable a débuté il y a de cela plus de 40 ans. Du mois de décembre 1979 à février 1989, la guerre d’Afghanistan opposa les moudjahidines, soutenus par les États-Unis, le Royaume Uni et des pays à majorité musulmane (Pakistan et Arabie saoudite notamment), au régime communiste afghan, soutenu par l’union des républiques socialistes soviétiques. Ahmed Chah Massoud, également appelé le commandant Massoud est né le 2 septembre 1953 à Bazarak en Afghanistan. Le guerrier a été le principal meneur du Front uni islamique et national pour le salut de l’Afghanistan ainsi que du Jamiat-e Islami. Il a aussi été ministre de la Défense de 1992 à 1996 puis chef d’une armée qui a tenu tête aussi bien à l’occupation soviétique qu’à l’Émirat islamique d’Afghanistan de 1996 à 2001. Sa réputation de chef militaire et notamment son surnom de « Lion du Pandjchir », vient du fait qu’il réussit à repousser sept attaques d’envergure des troupes soviétiques contre une vallée du même nom, située au nord-est de Kaboul. Son assassinat dans un attentat-suicide est survenu deux jours seulement avant les événements du 11 septembre 2011.

Cette bande-dessinée de 60 pages magnifiquement illustrée, nous entraine aux côtés d’un soldat de l’ex-URSS en pleine guerre d’Afghanistan. Fait prisonnier par l’ennemi dont il a rejoint la cause, le soviétique est devenu le garde du corps du commandant Massoud. Le soldat Nikolaï Bystrov, meilleur tireur de son régiment, a été envoyé se battre sur le front en 1983. Le jeune russe âgé de 19 ans, était persuadé lors de sa capture que son existence était terminée. Un événement imprévu va pourtant lui donner une nouvelle chance dans la vie mais il s’en voudra toujours d’avoir abandonné celui qui l’a sauvé…Ce récit biographique est le premier d’une série d’œuvres instructives consacrées aux plus grands conflits de l’histoire. Inspiré de l’article et interview de Lasha Othmezuri parus dans le magazine Guerres & Histoire n°27 sorti en 2015.

Jean-Pierre Pécau scénariste de BD historiques bien connu et grand lecteur du magazine a fait des études en Histoire qui l’ont mené à deux années de professorat, mais le parisien a préféré changer de voie pour se focaliser sur les jeux de rôle. Il a travaillé pour une société d’importation de jeux (Donjons et Dragons). Il participe simultanément à la rédaction des premiers numéros du journal Casus Belli (des récits destinés aux jeunes de 10 à 15 ans) et fait ses premiers pas dans la BD avec Zentak. S’en suivent les albums Little Blade, Nash et son best-seller : L’histoire secrète. En 2010, il lance avec Fred Blanchard et Fred Duval la série uchronique Jour J. Ces cinq dernières années, il est devenu le prolifique scénariste d’une quinzaine de séries dont Wonderball et Soleil froid. L’illustrateur Renato Arlem est né au Brésil, où il réside. Ce dessinateur et scénariste est à la tête de la société Art Studios. Après une dizaine d’années passées dans la publicité, Renato a travaillé pour les principaux éditeurs de comics américains : Image, DC Comics et Marvel. Il a notamment collaboré sur des séries comme Annihilation, X-Men ou X-Factor. Il vit actuellement à São Paulo, dans son pays natal. Les éditions Delcourt ont choisi 4 personnages énigmatiques pour lancer leur nouvelle collection : Histoire & Destins. Maria Devrim qui a participé à l’Insurrection de Varsovie, Jacques Gindrey, médecin à Dien Bien Phu, Nikolaï Bystrov, garde du corps du commandant Massoud et Tadamasa Itatsu, un kamikaze survivant. Ce premier tome nous entraîne au centre de l’actualité. Le scénario est véridique et nous fait découvrir les débuts d’un conflit armé ainsi que les relations des belligérants. Le cahier historique en complément est un plus indéniable à la bonne compréhension de ce récit.

Histoire & Destins

Scénario : Jean-Pierre Pécau

Dessin : Renato Arlem

Couleur : Thiago Rocha

Éditions Delcourt

www.editions-delcourt.fr

LE GARDE DU CORPS DE MASSOUD – L’Ombre d’un Mythe
3.0Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.