La montre d’Errol Flynn

Je me permettrai de trouver superbe la couverture de ce livre. Pourquoi ? À cause de sa découpe en deux colonnes et de son opposition entre le noir et le blanc. Et je vous recommande de réserver sa lecture pour les jours où vous ne vous sentez pas bien, ceux où il fait gris… Son humour légèrement décalé devrait vous redonner le sourire. Attention, le narrateur, Patrick, n’est pas l’auteur.

Il serait trop long de vous recopier le texte d’accroche en quatrième de couverture alors je vous le résume. A Juan-les-Pins, un jour, la mère du narrateur, en promenade avec fils et mari, reconnaît Errol Flynn et lui tend le bouquet qu’elle a à la main. Il la remercie et elle ne sachant quoi dire demande : avez-vous l’heure ? Et il lui tend sa montre. A partir de cet instant nous suivons deux vies : celle d’Errol et celle de Patrick dont le premier émoi cinématographique est la vision de Robin des Bois avec Errol Flynn dans le rôle-titre… Effet du romanesque, ces deux vies présentées comme en parallèle proposent des individus relativement proches de comportement. On passe de l’instabilité de l’un à l’instabilité de l’autre, de beuveries en quatre cents coups en passant par les séductions plus ou moins cyniques. Les copains de Patrick ont même pris comme surnom ceux des copains de Robin Hood. C’est enlevé et plaisant à lire…

Comme je vous ai parlé d’humour je m’autorise deux citations. Pour la première, lisez-la à voix haute à une tierce personne. Flynn vient de se faire voler par sa maitresse chinoise, en guise de consolation son ami lui dit : « Les Chinoises, mon vieux, c’est comme ça. Elles plument le péquin ! ».

La deuxième concerne un ami de Patrick et le présente ainsi : « Pour travailler ses gammes, il s’habille en milord, mange diététique, rigole sépharade, réfléchit ashkénaze, conscient d’être la conscience du monde, juif russe converti à la musique et au nihilisme, prêt à transformer la Torah en voyage au bout de la nuit. ».

Bonne lecture.

 

La montre d’Errol Flynn
Auteur : François Cérésa
Éditeur : Écriture

www.editionsecriture.com

La montre d'Errol Flynn
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.