argentina - extrait

argentina – extrait

Attention, il s’agit d’un album en noir et blanc.
Cela commence comme au cinéma et l’on imagine la musique pendant que s’inscrivent sur les scènes d’action les noms de ceux quoi ont participé à la création. Nous sommes à la fin du mois d’avril 1945, pas loin du bunker qui protège encore Adolf Hitler. Il est embarqué dans un avion pendant que l’officier qui l’a accompagné tue les témoins et se donne la mort. On retrouvera le Führer à bord d’un sous-marin à destination de l’Argentine, pendant que l’Allemagne capitule. L’histoire s’achèvera 15 ans plus tard.

Les amateurs du genre trouveront peut-être que ce genre de récit, à propos de la deuxième guerre mondiale, est un peu dépassé, vieillot. Tant pis pour eux. En effet, l’important dans cette histoire ce n’est pas Adolf Hitler, c’est Wilhem Slütter le capitaine du sous-marin et son amitié avec son second, Weber, d’une part et d’autre part le fait que ces hommes ont été trahis et massacrés, une fois Hitler en lieu sûr. En fait Slütter a pu survivre au massacre et quinze ans plus tard revenir sur l’épave du sous-marin pour faire plonger sa fille et récupérer des documents compromettants. Je vous laisse découvrir la suite et la fin…

En bon disciple et assistant d’Hugo Pratt Vianello fait du Pratt sans en faire. Je veux dire par là que si vous y voyez une copie de Pratt, libre à vous mais vous ne savez pas regarder. Certes, certaines images sont figées, certaines n’ont pas de décor ou très peu, on peut avoir l’impression que les cases relèvent de l’art photographique mais même dans les noirs et blancs très denses (pages 52-53, par exemple) quelque chose de différent passe. Un peu indéfinissable, sans doute, mais qui rend l’album différent. Et puis ce n’est que sur le plan des cadrages que l’on peut voir une ressemblance entre Slütter et Maltese, le désir de vengeance qui fait vivre le capitaine n’est pas dans l’esprit de l’aventurier.

Faites une petite expérience. Lisez un de ces bons vieux Maltese qui figurent dans votre BDthèque, laissez reposer trois à quatre jours et attaquez le Vianello…. vous allez voir, sentir les différences…
Bonne lecture…

Argentina
One-shot
Dessinateur et scénariste : Lele Vianello
Éditeur : Mosquito

http://www.editionsmosquito.com/ouvrage.php?id=232

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.