Port-des-vents

Une couverture intrigante et un roman passionnant. Passionnant parce que tout simplement remarquablement écrit. Oui, je sais ce que je trouve fort bien écrit peut ne pas vous plaire, alors je vais vous donner une idée de ce que je trouve bien écrit. Un écrivain qui manie bien sa langue est pour moi un écrivain qui donne à rêver. En schématisant, un écrivain qui vous offre de quoi remplir les blancs entre les mots. Quelqu’un qui vous donne à voir.

A coup de phrases courtes, sèches, poétiques comme des touches de couleurs sur une toile impressionniste, Hortense Dufour vous raconte des vies. Des vies de femmes auxquelles la vie ne fait pas de cadeau. Des vies de femmes prises entre l’amour et la raison ou le devoir (oui celui imposé par la religion ou les convenances sociales). Essayez d’imaginer en terre chrétienne de faire baptiser une petite fille Indiana (en référence à George Sand).

Un auteur qui vous donne ainsi à lire, vous laisse aussi seul juge du comportement des personnages. Eux ne se jugent pas, ils constatent et subissent. Bien sûr les circonstances de leurs actes sont présentées par l’auteur, mais ça vous le savez. Comme vous savez que les héroïnes sont destinées à forcer leur destin.

Voilà donc un livre passionnant et qui vous donne l’impression d’avoir été écrit spécialement pour votre plaisir, pour vous revigorer. Attention, il n’est pas sûr qu’il plaise aux hommes… Laissez-les en lire quelques pages pour voir si cela les touche mais ne présentez pas l’expérience comme un test…

Bonne lecture à l’ombre d’un dimanche après-midi.

Port-des-vents
Auteure : Hortense Dufour
Editeur : Presses de la cité
Collection : Terres de France

www.pressesdelacite.com

Port-des-vents
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.