Poèmes d'Ici

Poèmes d’Ici

Si par hasard en retournant ce recueil pour lire la quatrième de couverture vous en découvrez le prix ne soyez pas étonné, ce dernier est normal puisque un CD accompagne les poèmes. Ceux qui me font le plaisir de suivre mes chroniques savent sans doute que j’aime la poésie. Pourquoi aime-t-on la poésie ? Je me contenterai pour cette fois d’une réponse simple : parce que cela chante, parce que cela joue avec les mots et les sons… et que l’école nous a permis de briller en récitant du La Fontaine ou du Prévert.

Pour le recueil et le CD dont il est ici question, je vous conseille de commencer par la lecture, puis de suivre par le CD. Pourquoi ? Parce que c’est de la poésie sans rime et sans ponctuation. C’est vous qui êtes maître de votre lecture et du sens que vous « trouvez/mettez » dans les poèmes. Bien sûr vous êtes sous l’influence de l’auteur qui a choisi les mots et leur ordonnance. Dans l’écoute du CD vous subissez les mêmes mots mais énoncés/déclamés par des comédiens et soutenus par une musique originale. La lecture vous montre les mots et vous les associez à ceux que vous avez en tête. L’audition vous berce un peu et vous emporte.

Paul Henri Lersen nous parle de sa vision du monde et de son rapport à ce monde :

« Le pur poète épie

Les soliloques de son âme »

nous dit-il. Et sa parole pourrait se résumer à de « l’impressionnisme ». Les mots étant des touches de peinture. L’ensemble du/des textes constituant le tableau. Dans la version sonore, les mots dits à plusieurs voix, on pourrait penser qu’ils écrivent un concerto, une œuvre musicale… Je trouve pour ma part qu’ils mettent en valeur une respiration (une ponctuation ?) humaine et modifient quelque peu ce que l’on a lu en fonction de leur son et des assonances. C’est pour cela sans doute que s’impose une lecture/audition…

Poèmes d’Ici
Auteur : Paul Henri Lersen
Editeur : Harmattan

www.editions-harmattan.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.