Oui, vous avez deviné, il s’agit d’une chronique carotte… Je choisis de lire et chroniquer 3 textes, en principe au hasard… Là le hasard a bien fait les choses…. L’illustration de couverture ? Comme pour les deux précédents tomes elle est juste dans le ton de l’œuvre de Vance.

Ceux qui lisent le paratexte et ici par exemple la liste des traducteurs de ses nouvelles… ne seront pas étonnés de mon premier choix. Disons que j’ai voulu voir si un texte par moi traduit en 2003 avait bien résisté au temps. Point de chute, propose une réflexion sur l’immortalité et sur ce qui peut être ou non immuable. Henry Revere est condamné à l’immortalité et constamment sous surveillance pour éviter qu’il mette fin à ses jours. Or à quatre-vingt-seize mille ans Revere ne trouve guère d’intérêt à vivre… Après quelques nouveaux échecs il se souvient qu’un satellite doit bientôt retomber sur Terre… La chute du texte est subtile au point de masquer la contrainte que peut représenter l’immortalité.

J’ai eu envie de ‘me détendre’ et j’ai pensé que Miss Univers pouvait m’y aider. Pour donner plus de faste et de brillant à une commémoration un P-DG et son secrétaire décident de provoquer une élection de Miss Univers en convoquant les plus belles filles de toutes les planètes civilisées. Le P-DG fume d’improbables cigares. 24 femmes sont sélectionnées. Celle qui sera élue pourra demander ce qu’elle voudra. Ce n’est pas une humanoïde qui est choisie… Et elle ne réclame comme prix que la présence à ses côtés du secrétaire qui pour lui ‘échapper’ allumait un des cigares offerts par son patron. Ce n’est pas tendre pour les hommes et les femmes y sont portraiturées comme dans certaines comédies de l’âge d’or d’Hollywood. Mais les trouvailles d’extraterrestres sont remarquables…

Je me suis dit que cette SF était parfois un peu misogyne et sans réfléchir j’ai choisi – là absolument au hasard – Le laitier fantôme. Une jeune femme mariée quitte son mari et la ville pour se réfugier à la campagne dans une vieille et charmante maison. Elle a gardé ses deux chats, Homère et Moïse. Elle repère un camion de laitier et écrit pour commander trois bouteilles de lait par semaine… Mais elle est livrée par une autre maison et les chats ne veulent pas de ce lait-là. Et si je vous en raconte plus j’enlève au texte beaucoup de son charme et de sa fraîcheur. Car la jeune femme qui se raconte me semble juste. Je veux dire racontée avec finesse. Ce n’est ni une bécasse ni une super woman, juste un individu.

Variété des thèmes, des traitements, des mondes… voilà ce que vous offre Vance. Conseil de lecture : le compte-gouttes et la lenteur…

Nouvelles, tome 3
Auteur : Jack Vance
Editeur : J’ai Lu

www.jailu.com

Nouvelles, tome 3
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.