Gabriel Lesaffre, premier né d’une fratrie de cinq enfants voit le jour à Paris, en mars 1945. Seul héritier des «Lesaffre», rétif à toute forme d’autorité, le personnage principal de cette histoire a une enfance difficile (punitions, exclusions et châtiments corporels). Ses souffrances ont forgé, chez lui, un solide caractère. Gabriel s’est marié et devient père de trois enfants (Mathilde, Simon et Martin), mais l’homme d’affaires n’est pas heureux et sombre rapidement dans l’alcoolisme. C’est suite à son divorce que Gabriel va enfin trouver sa voie. Il décide de partir vivre en Afrique et commence à gérer le domaine familial. Ses enfants le rejoignent quelques années plus tard. Ils auront une vie extraordinaire, mais les ennuis arrivent et Gabriel ne sait pas comment les gérer…

Porté par un trait en liberté, nourri par une véritable exigence littéraire, «Malaterre» tient à la fois du roman d’initiation, de l’épopée exotique et de la saga familiale. Le récit de Pierre-Henry Gomont, d’inspiration autobiographique, cerne au plus près la psychologie des personnages et son trait vivant colle parfaitement à cette chronique effrénée qui bat au rythme des pulsations de l’Afrique.

L’auteur du remarqué «Pereira prétend» signe ici le portrait d’un homme qui vit sa vie comme d’autres dévorent un roman. Il pratique la fuite en avant et envisage l’alcool et la cigarette comme une discipline quotidienne, consumant son existence et ses chances de survie au fil des pages.

Ce nouveau roman graphique, mené tambour battant, réveille chez le lecteur un désir enfoui d’aventure, d’éternel rêves d’ailleurs et le fantasme d’une autre enfance, celle qu’il aurait pu vivre si il s’était montré un peu moins raisonnable et moins prudent.

Pierre-Henry Gomont est né en 1978. Avant de se lancer dans la BD, il a exercé le métier de sociologue. Il débute sa nouvelle activité en 2010, en participant à l’album collectif «13m28» puis il dessine l’année suivante «Kirkenes» d’après un scénario de Jonathan Châtel. La même année il écrit et met en images «Catalyse». Dessinateur de «Crématorium» écrit par Éric Borg et «De rouge Karma» en collaboration avec Eddy Simon, il est l’auteur complet des «Nuits de Saturne» et de «Pereira prétend» adapté d’un roman d’Antonio Tabucchi. Il a reçu pour ce dernier album, le grand prix RTL et le prix de la bande-dessinée des «Rendez-vous de l’histoire».

Pierre-Henry Gomont revient avec une aventure haute en couleurs. Cet album cartonné de 192 pages nous plonge dans une Afrique mystérieuse. Les thèmes principaux de cette bande-dessinée sont l’écologie et la paternité. Les dessins sont de qualité, mais les illustrations sont ternes. Les textes sont particulièrement riches et anecdotiques. Cette création est plus une oeuvre graphique qu’une BD passe-partout. L’histoire est captivante, et émouvante. On ne décroche pas de sa lecture avant la dernière page.

  • Roman Graphique
  • Pierre-Henry Gomont
  • Édition Dargaud
MALATERRE : une histoire exceptionnelle !
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.