Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

L’histoire se met en place rapidement, dans ce premier volet des archives de l’Okrane, nous découvrons un groupe de rebelles qui a pour mission d’attaquer la résidence d’un politicien. Cet homme politique, dénommé Princip a organisé une réception en vue de sa réélection. Un groupe d’individus dont les motivations sont louches, entrent par effraction dans la propriété bien gardée. Ils sont chargés de faire diversion alors que leurs acolytes, armes à la main, sèment la terreur sur la terrasse. Les membres de la Ligue Noire n’ont aucune pitié. Le bilan de la soirée est lourd. On dénombre plusieurs victimes ainsi qu’un enlèvement. L’une des assaillantes a pris Andraëlle, la fille de Princip en otage puis s’est enfuie avec elle durant l’attaque. Cette femme s’appelle Svendai, c’est une jeune recrue de la Sahadryïna. L’héroïne de ce premier volet, sachant que la fillette était condamnée à mourir, a trahi ses collègues en la mettant en lieu sûr. Elles sont poursuivies par les anciens complices de Svendai qui désirent se venger ainsi que par la police locale. Le commissaire inquisiteur, un sinistre personnage a été nommé responsable de l’enquête. Il poursuit à la fois les auteurs du massacre ainsi que la jeune femme…


La nouvelle bande-dessinée des éditions Soleil n’est pas pour tout public. Certaines scènes sont violentes, parfois choquantes. Dans ce premier épisode de la série, il est difficile de saisir les enjeux et les motivations des nombreux personnages présents, mais l’histoire est suffisamment captivante pour fidéliser les lecteurs.
Les auteurs de ce cette bande-dessinée à la fois violente et captivante sont deux français :

Ulrig Gooderidge est né en 1958 à Calais, il écrit, dessine musicalise et lit tout ce qui lui tombe sous la main. La bande-dessinée nourrit son enfance et son adolescence avec Spirou, le magazine Pilote, Buck Danny, Valérian, Gil Jourdain, Druillet ou encore Moebiüs. Une fois ses études de sciences économiques terminées, il enseigne l’histoire et la géographie en Bretagne. L’auteur fréquente Adrien Floch, un dessinateur qui le pousse à rejoindre le monde de la BD. Ulrig se met à écrire de courts récits pour des concours et des festivals puis se lance dans la création d’histoires à mi-chemin entre la science-fiction et l’heroïc-fantasy décalée. Quatre histoires dont la célèbre Slhokavoient le jour. La série paraît en 2001 aux Éditions Soleil avec 11 tomes sortis depuis lors. Ceyles est d’Angers, né en 1979 à Saumur, ce jeune français a suivi un cursus de 2 ans en Arts Appliqués. Il a poursuivi sa carrière par une formation dans l’imprimerie puis enchaîne avec divers emplois qui lui permettent de consacrer son temps libre à la Bande-dessinée. En 2004, il fait la connaissance du coloriste Cyril Vincent et collabore avec lui sur différents projets dans le secteur de la publicité et de l’illustration. En 2006, il rencontre le scénariste François Debois avec qui il crée la série Totem parue aux éditions Soleil. Il a participé ensuite au projet Slhokaqui l’a amené à sortir, un peu plus tard cette nouvelle création.

Bien illustrée et dotée de courts dialogues, cette bande-dessinée intéressante cible un public adulte à la recherche d’un scénario riche en action.

Tome 1 

Scénario : Godderidge
Dessins : Ceyles
Couleurs : Vincent
Éditions : Soleil
www.soleilprod.com

Les Archives de l'Okrane – Andraëlle
2.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Vote)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.