Goat Mountain

Non, je ne vous ferai pas le coup de récriminer sur le titre anglais non ou mal traduit, le titre ici est un nom de lieu. Il n’a pas à être traduit. La couverture en revanche aurait mérité, à mon sens, une autre illustration. Vous commencez à connaître David Vann et j’espère que vous avez suivi mes conseils de lecture de cet auteur. Je vous rappelle malgré tout qu’il a des ancêtres cherokees. Après lecture des « remerciements » en dernière page, on comprendra que ce roman a un petit côté exorcisme aux yeux de l’auteur. J’aimerais placer ma chronique entre deux citations.

« Nous imaginons Caïn comme celui qui tua son frère, mais qui avait-il d’autre à tuer ? Ils étaient les deux premiers-nés. Caïn tua ce qui était disponible. L’histoire n’a aucun rapport avec la fraternité. »

Imaginez un garçon de onze ans, son père, son grand-père et un de leurs amis Tom qui partent chasser le renne dans le nord de la Californie, nous sommes en 1978. Arrivés sur leur territoire, ils découvrent un braconnier et l’observent par le biais des lunettes de leur fusil. Et là, l’enfant presse la queue de détente et tue… Au gré des jours suivants il deviendra adulte et s’inventera un certain sens de la culpabilité (si vous avez l’occasion et si le livre figure dans votre bibliothèque, prenez le temps de feuilleter « L’étranger » d’Albert Camus et arrêtez-vous un instant au moment où Meursault tue).

Question : avez-vous lu Proust Marcel ? Peut-être mais vous connaissez ses longues – interminables – phrases qui tentent de décrire en un seul morceau les sensations ou leurs effets que nous subissons en permanence. Vann tente la même chose mais il se contente/s’efforce d’accumuler les phrases courtes.

« Ce roman consume les derniers éléments qui, à l’origine, m’ont poussé à écrire : les récits sur ma famille et sa violence. Il revient également sur mes ancêtres cherokees, et leurs interrogations lorsqu’ils furent mis face à l’idée de Jésus. »

Bonne lecture.

Goat Mountain
Auteur : David Vann
Editeur : Gallmeister

www.gallmeister.fr

Goat Mountain
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.