Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Fast RMX est un jeu de course futuriste qui va chercher ses inspirations vers d’autres jeux connus comme F-Zero ou encore Wipeout. Ultra rapide avec des circuits qui vont dans tous les sens Fast RMX est une bonne dose d’adrénaline à petit prix.


Fast RMX repose sur un concept de couleur assez efficace. Les véhicules peuvent switcher entre la couleur bleue ou jaune. Sur la piste, il y a des zones de ces couleurs. Si le véhicule passe sur une zone de sa couleur, il obtient un bonus de boost immédiat. Dans le cas contraire, il est ralenti. Il est donc nécessaire d’être attentif et de changer de couleur afin de gagner de précieuses secondes. Les zones sont parfois très rapprochées et il faut switcher rapidement. Une jauge de turbo permet de booster manuellement. Il faut néanmoins la recharger en collectant des boules d’énergie sur la piste. Un mode Hero lie la jauge de turbo et l’énergie du véhicule. Il faut donc bien calculer son coup pour ne pas se retrouver sans vie et exploser parce qu’on a utilisé tout le boost. Il n’y a pas d’arme dans Fast RMX. Il est possible de détruire ses adversaires en les poussant hors de la piste ou en les frappant à plusieurs reprises.

   

Il y a beaucoup de variété dans les décors de circuits. Il y a des circuits urbains, tropicaux, désertiques, glaciaux, lunaires. Bien que plusieurs courses partagent le même environnement, chaque circuit à sa touche personnelle qui le rend original. De plus, il y a beaucoup de circuits. Pour ce faire une idée, il y a 10 championnats de 3 courses en mode novice. C’est plus de 30 courses différentes et une quinzaine de véhicules. Les autres modes de difficulté proposent les mêmes courses. Les circuits sont pour la plupart du temps assez court. Il faut compter moins d’une minute par tour. La difficulté monte assez vite avec une IA de plus en plus rapide et des circuits de plus en plus tortillés avec des trous partout.

Le level design des circuits est génial. Ça tourne dans tous les sens, il y a des sauts, plusieurs passages différents et des éléments externes qui viennent tout chambouler comme du vent, des éclairs des roches et autres obstacles surprenants. Il y a des courses en « tube » qui tourne à 360°. C’est très réussi et ça rappelle beaucoup F-Zero. Graphiquement, c’est très joli, c’est sûr il y a de l’aliasing, mais ça faudra s’y habituer sur Switch et il se remarque surtout en mode TV, en mode nomad ça ne dérange pas. Sinon, c’est très beau avec pleins d’effet à l’écran. Ça tourne hyper bien sans ralentissement, c’est nickel. Très coloré par endroit et plutôt sobre à d’autres, le jeu est splendide. Surtout la nuit avec de jolis effets de lumière. La jouabilité est simple et intuitive. Il faut quand même apprendre à utiliser les boutons ZR et ZL pour pencher dans les virages pour mieux prendre les courbes. En solo, le challenge augmente assez vite. Les premiers tournois sont très faciles, mais plus on avance plus on sent que l’IA s’améliore et plus elle va vite. A tel point qu’on a l’impression qu’elle triche tellement elle colle aux basques et qu’à la moindre erreur, on se fait doubler manu militari par le peloton. Elle ne faut pas hésiter à changer de véhicule pour en prendre un nouveau avec de meilleures stats. Et il faut apprendre le parcours par cœur avec l’emplacement des boost et des boules de turbo, connaître chaque virage et foncer.

Le mode online est très similaire avec celui de Mario Kart 7 et 8. Dans une salle d’attente, on est regroupé avec d’autres joueurs et jouer contre eux. Plus on est haut dans le classement, plus on gagne de point qui montre son skill aux autres. Plus on est bas, plus on perd de point. Seule la première partie peut prendre du temps à partir. Il faut souvent attendre que la course se termine avant de pouvoir rejoindre. Durant ce temps, il est possible de voir la course en temps réel. Malheureusement, le système de caméras n’est pas bien programmé. En effet, le jeu essaye de nous montrer la course d’une façon palpitante et dynamique, mais les caméras ne suivent pas et on voit que des circuits vides avec de temps en temps une voiture qui passe à toute vitesse pendant une demi-seconde. C’est dommage, ça aurait été bien de voir la lutte entre les joueurs. Espérons qu’ils règlent ce problème assez vite. Le niveau online est très correct. Ça joue des coudes, mais on ne se fait pas mettre un tour par course. Il a du challenge, mais ce n’est pas la défonce. Par contre, les voitures adverses ont tendances à ne pas être fluides. Surement dû à la connexion, le mouvement des voitures n’est pas toujours vraiment propre, mais cela ne gêne pas à la course la plupart du temps, c’est juste un peu gênant visuellement. Il est aussi possible de jouer jusqu’à 4 joueurs en écran partagé pour le plus grand plaisir des amateurs de multi local. Il est évidemment recommandé de jouer sur un grand écran dans ces cas-là.

Fast RMX est un bon jeu de course simple et efficace, sans prise de tête. Parfait pour faire quelques petites courses dans le train pour passer le temps, seul ou avec les copains. Le contenu du jeu est plus que correct et la présentation graphique est excellente sur l’écran de la Switch en mode tablette. Pour le prix, il n’y a pas à hésiter le jeu en vaut largement la peine. Surtout en attendant un éventuel F-Zero un jour. Pour l’instant et peut-être pour toujours, Fast RMX est uniquement disponible sur l’eShop de la Switch en version numérique.

Les plus :

  • Beaucoup de circuits et de véhicules
  • Très joli graphiquement
  • Excellent rapport qualité/contenu/prix
  • Fun seul ou à plusieurs
  • jouable jusqu’à 4 en écran partagé
  • Un petit  goût de F-Zero

Les moins :

  • La caméra d’attente online
  • Le lag avec les autres joueurs online
  • Ça aurait été bien d’ajouter des armes
  • Pas un vrai F-Zero

Éditeur : Shin’en
Développeur: Shin’en
Sortie : 03.03.2017
Disponible exclusivement sur Nintendo Switch (eShop)

Genre: Course futuriste

FAST RMX
4.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.