Les étoiles de Noss Head : Origines, 1re partie

Je sais bien que depuis au moins Rabelais « on ne « dispute » pas des goûts et des couleurs », mais j’espère que l’on lira attentivement ce qui va suivre avant de me condamner. Un petit mot avant tout pour regretter la médiocrité de l’illustration de couverture qui ne fait rien, mais alors rien pour attirer l’œil d’un éventuel lecteur.

Il s’est produit pour moi avec ce livre un étrange phénomène. J’ai commencé ma lecture puis au bout d’une dizaine de pages je me suis arrêté de lire et j’ai cherché partout le nom du traducteur ou de la traductrice qui avait osé rendre un texte aussi bourré d’adverbe en -ment (-ly en anglais), de tournures de phrases bizarres. Bref un texte en mauvais français (je vous donnerai plus loin quelques exemples). Surprise, ce livre est censé avoir été « écrit » directement en français. Et c’est présenté comme la première sage « new adult » (?!) française et il est dit de l’auteure « elle n’a cessé d’être saluée par la critique »…Et l’on peut lire quelque part qu’elle a à son actif près de seize romans et nouvelles publiés… Cela devrait être gage de « qualité ». Et là se pose la vraie question : les lecteurs « new adult » de cette auteure parlent-ils le smartphone (le portable) ? lisent-ils le français ? écrivent-ils le texto ? Corollaire, sont-ils capables de lire du Modiano ? Je ne poserai pas la question pour Flaubert ou Camus. De plus, si vous avez un tant soit peu l’habitude de vous plonger dans les livres, vous trouverez au bout de quelques pages – même si vous n’avez pas lu ce qui précède de la saga – que l’histoire est cousue de fil blanc (les structures sont visibles, le fil blanc qui les bâtit est encore visible) et ressemble à ce que vous avez déjà vu ou lu.

Exemples : « D’un geste de la main, il embrassa le bâtiment universitaire; ainsi que la cour de l’horloge dans laquelle nous étions installés, sur les bancs, comme souvent. » « Je fronçai les sourcils tout en me grattant le front. » « Il s’éjecta du banc comme un ressort… » Comme vous pouvez le constater, ce n’est pas incorrect cela relève de la maladresse, d’une absence de style. A moins que cette absence en soit un…

Bonne lecture.

Les étoiles de Noss Head : Origines, 1re partie
Auteure : Sophie Jomain
Editeur : J’ai Lu

www.jailu.com

Les étoiles de Noss Head : Origines, 1re partie
2.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.