Claire de plume

Avec en illustration de couverture un joli dessin qui mêle en finesse deux oiseaux différents. Deux oiseaux mais un seul regard. Et un auteur qui endosse, ou plutôt qui tente d’endosser, les perceptions de sa sœur.

Une sœur, Luce, née avec deux handicaps. Un premier visible et auquel il sera apporté correction : quatre doigts surnuméraires (mains et pieds) entre pouce et index. Et une autre, une « inversion péri-centrique du chromosome 7, formule maléfique qui selon les sorciers de l’ADN, aurait transformé mon carrosse en citrouille. » Et surtout lui fait vivre un temps différent de celui de ses frères au point que la première maitresse d’école la prétendra incapable d’apprendre à lire. Et ce livre nous donne à voir le quotidien d’une famille qui vit le handicap en tâchant de le réduire, de rendre Luce vivante, capable d’être elle-même. Nous ne pouvons qu’être touchés, émus – attention, je pense que ce livre n’est pas écrit pour que l’on s’apitoie, son but n’est pas de nous faire dire : « oh ! la pauvre » – par la force, la volonté et l’amour de cette famille. En se mettant à la place de sa sœur, l’auteur nous permet de percevoir différemment ce qu’une présentation objective de l’action familiale aurait aplati. Il fait de nous des témoins privilégiés.

L’exercice est difficile et il est réussi. On lit sans se sentir piégé et l’on constate à quel point, si le handicap est lourd pour celui ou celle qui en est atteint, il peut l’être pour ceux qui accompagnent et se battent. Il leur faut d’abord apprivoiser leur perception de ce handicap.

Comme il me semble que ce livre est optimiste sur le fond, vous pouvez le lire à votre convenance, sans attendre une journée heureuse.

Bonne lecture.

Claire de plume
Auteur : Damien Luce
Editeur : Héloïse d’Ormesson

www.editions-heloisedormesson.com

Claire de plume
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.