Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Angela (Michèle Laroque) pense avoir une vie idéale. Elle vit à Nice, dans un bel appartement, avec un beau mari et une charmante ado. Mais le soir de Noël, sa fille la laisse pour rejoindre son petit copain, son mari la quitte et sa meilleure amie préfère prendre des somnifères plutôt que de passer la soirée avec elle.

Le choc ! Angela n’a plus d’autre choix que celui de se reconstruire… et ce n’est pas simple avec une mère tyrannique, une meilleure amie hystérique et un psy aux méthodes expérimentales.

Pour son premier passage derrière la caméra, Michèle Laroque signe une comédie tendre et sympathique en adaptant une pièce de théâtre anglaise Mon brillantissime divorce de Géraldine Aron qu’elle avait déjà adaptée pour son spectacle. Devant la caméra, elle est entourée d’une pléaide d’excellents acteurs. C’est  Oriane Deschamps, la fille de Michèle Laroque à la ville qui interprète le rôle de Lea, la fille d’Angela à l’écran. Financé par crowfunding, le film contient de bonnes répliques et, même s’il n’est pas brillantissime, reste néanmoins plaisant à regarder.

Alexia Cerutti

 

  • De Michèle Laroque
  • Avec  Michèle Laroque, Kad Merad, Françoise Fabian, Gérard Darmon, Rossy De Palma, Pascal Elbé, Oriane Deschamps.
  • Format :  2.35 – 16 :9  compatible 4/3
  • Son :  DD 5.1 et 2.0
Brillantissime : rien ne va plus !
3.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.