50 histoires de mondialisations

L’auteur présente ce travail de géohistoire inspiré par Italo Calvino et Antonio Tabucchi comme un damier de cinquante cases dont chacune d’elles est une fenêtre sur le labyrinthe de la mise en Monde de l’humanité.

Ce livre ne se présente pas comme une histoire, mais comme un ouvroir d’histoires. L’auteur nous rappelle que le lecteur n’est pas appelé à être le héros quelconque de l’histoire passée, mais il est invité à être l’acteur d’une lecture attentive, interprétative. Le sens n’y est pas complètement donné. Nul récit prêt-à-lire, nul roman, mais un parcours dans des histoires de mondialisations. Dans ce but, ce livre est donc constitué de cinquante chapitres à la fin de chacun desquels nous sommes appelés à choisir le chapitre suivant, ou plus exactement, nous sommes amenés, chaque fois, à remettre en question un choix initial, au gré de notre lecture, de notre réflexion, des rencontres.

Cet essai adopte un parti pris structuraliste dans le sens où chaque chapitre présente une situation particulière, mais où des structures récurrentes s’y laissent discerner. Chaque piste de lecture est formée de vingt chapitres, vingt lieux-moments d’une histoire globale nécessairement incomplète, fragmentaire, et toutes ces pistes s’entrecroisent. Ainsi, chaque chapitre se trouve-t-il à la croisée de deux pistes, ce qui implique au minimum deux lectures différentes, selon le point de vue adopté.

L’auteur nous propose cinq règles de lectures selon ce que chacun souhaite comprendre de la mondialisation. Pour chacune de ces règles, l’auteur propose le chapitre adéquat.

Bienvenue dans l’archipel planétaire !

L’auteur est géohistorien et cartographe. Il est également formateur académique en cartographie.

50 histoires de mondialisations
Auteur : Vincent Capdepuy
Editeur : Alma

www.alma-editeur.fr

50 histoires de mondialisations
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.