Le tome 1 a eu un tel succès qu’un deuxième opus s’est avéré indispensable. De même format, celui-ci reprend les ingrédients du premier volume et s’avère être tout aussi intéressant, amusant et original.

La rubrique de la météo est non seulement intéressante, mais utile : Le soleil au levant, s’il est rouge, puis blanc, la pluie ne saurait tarder. Si un arc-en-ciel se manifeste le matin, la pluie est à venir ! Bien sûr, sur cette même page, on y parle également du ciel et de la lune, de même que des vents.

Certains sujets sont abordés de façon courte, tel celui qui traite du feu sacré et qui explique en quelques mots ce qui permettait aux vestales d’être couvertes de gloire.

Il est intéressant d’apprendre l’origine des expressions qui nous sont familières, telles que “prendre son pied” qui nous arrive du XIXème siècle et qui faisait partie de l’argot des voyous. Cette expression signifiait prendre sa part du butin après un vol. Ce qui, bien sûr, faisait plaisir, et c’est ce sens qui est resté aujourd’hui !

Un chapitre qui semblerait d’actualité aujourd’hui porte le titre suivant : “Qui a eu l’étrange idée de contaminer quelqu’un pour qu’il soit immunisé ?” Il faut se reporter en Chine en 1695 pour connaître la réponse.

Le premier chapitre est consacré à nos origines qui pourraient bien être communes avec celles des poissons. A lire sur une page !

Le dernier chapitre, également sur une page, fournit l’explication de l’origine du “toupet”.

Même abordés en résumés, les sujets peuvent s’avérer pratiques. La plupart font l’objet d’une page imprimée et d’autres une double page. Certaines polices de caractères utilisées pour certains chapitres ne sont pas idéales pour la lecture aisée.  

De quoi ne pas s’ennuyer pendant un sacré bout de temps !

1000 pages pour ne plus vous ennuyer aux WC, tome 2
Textes recueillis par Annie Pastor
Editeur : Hugo et Cie
Collection : Hugo Desinge

www.hugoetcie.fr

1000 pages pour ne plus vous ennuyer aux WC, tome 2
4.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.