wollodrïn t.5 - extrait

wollodrïn t.5 – extrait

Nouveau diptyque pour l’univers de Wollodrïn,  »Celui qui dort » laisse Onimaku l’humaine et Hazngar l’orc se reposer (sur leurs lauriers ?) pour se concentrer sur un nouveau héros. En effet, le nain Tridïk, dans toute la témérité de son jeune âge, part à l’aventure sans le vouloir vraiment. Son seul but était de cueillir une très rare fleur de pierre pour qu’enfin son amoureuse daigne le regarder. Lui qui ne pourra jamais reprendre la forge de son père de par son handicap, n’était vraiment pas destiné à réveiller Celui qui Dort au fin fond de l’ancien royaume interdit d’Ahrëezlohk…

Bien évidemment qu’il y a du Seigneur des Anneaux dans Wollodrïn ! Plus particulièrement dans ce nouveau cycle de 2 albums dont le synopsis rappelle par bien des aspects les passages les plus mythiques de Tolkien. Alors quand c’est aussi bien réalisé par ce duo d’auteurs chevronnés et talentueux, pourquoi devrions-nous bouder notre plaisir. Car il est bien au rendez-vous ! Incroyable de pouvoir encore hausser le niveau de cette série, déjà très élevé dans les premiers cycles, tout en se passant des deux personnages que l’on croyait principaux ! Et c’est pourtant bien ce que Jérôme Lereculey et David Chauvel parviennent à faire. Le scénario de Chauvel créé la véritable surprise de ce tome 5 : en focalisant son histoire sur de nouveaux protagonistes, le risque était grand de désarçonner ses lecteurs. Que nenni, puisque l’effet est des plus réussi et relance grandement la série (qui n’avait jamais perdu de son intérêt, bien au contraire) comme si la mise venait d’être triplée. Et c’est là qu’il est fort Monsieur Chauvel : l’air de rien, il met en place des éléments que l’on devine dans la continuité des autres albums. Jérôme Lereculey, quant à lui, n’est pas en reste puisqu’il nous réserve encore bien des interprétations personnelles parmi les créatures mythiques que tout amateur de Fantasy pensait connaître. Et, là non plus, ce n’est pas pour déplaire à son public.

L’album se lit d’une traite, tant il est maîtrisé dans tous les aspects que réclament une très bonne bande dessinée. Le rythme de narration ne faiblit jamais, le lecteur est comme happé par ces pages, découvrant au fil des cases les us et coutumes du peuple nain. Baladé par ces auteurs au fil de planches superbes, le lecteur découvrira que Celui qui dort est simplement un album parfait qu’on ne peut que refermer en se disant qu’il faudra, comme toujours dans la franco-belge, faire preuve d’une sage patience pour en lire la conclusion. Sans doute une de mes meilleures lectures de cette année ! Je professais une série référence, chaque tome qui passe me prouve que j’ai raison. Cette série est juste énorme. En toute simplicité.

Wollodrïn t.5
Celui qui dort 1/2
Série en cours
Dessinateur : Jérôme Lereculey
Scénariste : David Chauvel
Éditeur : Delcourt
Collection : Terres de légendes

http://www.editions-delcourt.fr/catalogue/bd/wollodrin_5_celui_qui_dort_1_2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.