Une très belle et, pour moi, très juste illustration de couverture pour un livre sensible et intelligent. Un livre qui tente à mon avis deux choses qui se regroupent. Réconcilier deux parties d’une même histoire et réconcilier certains habitants d’un même pays. Celle qui raconte avec parfois des tournures poétiques fort réussies et des phrases justes qui font mouche, est fille d’un de ceux qui luttèrent pour l’indépendance de l’Algérie. Elle parle de sa vie dans la Cité où elle a grandi, aimant l’histoire et admirant son père respecté de tous. Elle est une de ces enfants des Cités qui ont dû se battre pour n’être qu’à demi reconnus. Imaginez leur statut : ni tout à fait Français, ni tout à fait Maghrébins. Elle trace le portrait de son père et indirectement celui de ses mères – une biologique après un premier veuvage et une ‘belle’ après un deuxième veuvage. Le père vénère l’Algérie au point de contraindre ses fils à effectuer ‘là-bas’ leur service national et d’y faire construire une maison, passant ses vacances d’été à surveiller la construction. Un père sévère très à cheval sur des principes dépassés. Et l’auteure découvre une photo de son père sur laquelle il a tout du gandin. Et on va découvrir le passé FLN de son père. De ce FLN en lutte contre le groupe de Messali Hadj qui fut un des déclencheurs de la guerre d’indépendance. Un père qui vécut en clandestin et échappa à la mort. Un père sans histoire et désireux de ne pas faire de vague, de faire tache dans sa Cité. Et bien sûr vous penserez à la pièce de Sartre… (Les mains sales). Mais de l’évocation, du récit de « ces » passés (celui du père et celui de la fille qui savait se faufiler entre les adultes pour entendre-écouter) quelle leçon avons-nous tirée à l’heure où, comme le dit la dernière phrase de la quatrième de couverture : « l’apparition de la ‘diversité’, mot exotisant perpétue le malaise français. Il tourne aujourd’hui à la guérilla digitale et médiatique. »,

Bonne lecture…

Un rêve, deux rives
Auteure : Nadia Henni-Moulaï
Editeur : Slatkine & Cie

www.slatkineetcompagnie.com

Un rêve, deux rives
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.