Moi et le diable

Moi et le diable

J’espère qu’aucun d’entre vous cher(e)s lecteurs/trices ne s’est étonné de voir en quatrième de couverture (sur la jaquette) un avis signé Keith Richards – guitariste et principal compositeur des Rolling Stones. D’une part Nick Tosches est un excellent critique musical et d’autre part on sait depuis fort longtemps que les Rolling Stones ont de la sympathie pour le Diable. Enfin Keith Richards intervient en tant que personnage dans cet étrange roman.

Essayez d’imaginer un mélange au dosage variable entre Woody Allen et Charles Bukowski, un mélange tempéré, régulé par l’auteur. La sensualité littéraire de Woody mise en pratique par Charles, les analyses poético-sentimentales de Woody réécrites par Charles, le tout raconté et mis en « ondes » par un Nick Tosches au mieux de sa forme. Un roman à la première personne qui vous emporte dans la vie, la santé et les amours d’un personnage en dents de scie. Toujours lucide mais pas en permanence dans la même réalité que nous lecteurs, il aime et détruit, il aime et se détruit. Il erre en quête du moyen d’être jeune à jamais. Il erre entre deux rencontres aux Alcooliques Associés et la quête du baclofène nécessaire à sa survie. Il aime des Marguerite voraces et vampires. Et découvre le pouvoir des morsures.

Comme la plupart des bons livres, c’est un peu une auberge espagnole. Sa lecture vous rappelle beaucoup de choses mais de manière fugace, car il suffit d’une phrase pour se retrouver dans son monde. Un monde contemporain, proche du nôtre – sans qu’on puisse préciser où, temps ou espace, il se situe – et que l’auteur nous montre sous un angle propre à nous faire réfléchir… On notera que le style de l’auteur lui fait écrire des scènes scabreuses sans la moindre obscénité.

Je vous livre une citation : « Mais ce qui est curieux, c’est que malgré toute cette éloquence et toute cette précision sexuelles, ni le grec ni le latin ne possèdent un seul mot pour désigner le viol. »

Un roman à déguster dont je suppose qu’il supportera une relecture proche, comme pour savourer.

Moi et le diable
Auteur : Nick Tosches
Editeur : Albin Michel

www.albin-michel.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.