La couverture et son illustration me posent deux questions : Était-il impossible de réduire la taille de la reproduction du tableau pour faire apparaître l’autre élément de son titre ? Était-il impossible de resituer le titre pour qu’il évite d’empiéter sur la reproduction du tableau ?

Quand vous lirez ce roman, faites attention aux dates indiquées en début de certaines parties, elles donnent une idée de qui raconte ce que vous lisez. On supposera que l’auteure s’identifie à l’épouse du peintre et qu’elle reste elle-même pour parler de lui. Ce qui lui fait une double vie. Conseil de lecture : essayez de vous procurer un livre avec des reproduction des œuvres du peintre pour les avoir sous les yeux en lisant. Non que les descriptions données ici soient mauvaises mais qu’il est nécessaire de les avoir dans l’œil pour je pense comprendre certaines choses. Par exemple lorsque l’auteure racontant l’opposition Chagall-Malevitch, traite la peinture du premier de « peinture instinctuelle » et celle du second de « peinture intellectuelle ». J’ajouterai à propos de leur opposition que l’un est juif enraciné dans sa culture russe et que l’autre a suivi l’enseignement d’une institution catholique… La double vie de l’auteure donne à lire des phrases dont on ne sait qui les pense : Nijinski danseur indécent, par exemple, sans que soit expliquée cette indécence et qui la ressent. Enfin ce roman peut laisser l’impression que Chagall ne voit guère le monde autour de lui – on découvre même qu’il est incapable de rendre compte de sa lecture des journaux à son beau-frère -, que son univers se résume à sa peinture et à sa religion…

Je lisais avec plaisir lorsque les relecteurs (correcteurs ?) de ce roman m’ont offert une belle surprise, façon perle de culture. Je ne résiste pas au plaisir de vous l’offrir en citation : « Tu es moins en but à l’hostilité qu’à la désaffection du public, ce qui est pire. » (c’est page 105).

Bonne lecture et découverte du peintre.

Ma double vie avec Chagall
Auteure : Caroline Grimm
Editeur : Héloïse d’Ormesson

www.editions-heloisedormesson.com

Ma double vie avec Chagall
3.5Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.