Et un sous-titre « Guide pratique pour mieux manager et vivre au bureau »… Avec une illustration de couverture qui fait la part belle à une jeune femme et dont lettrage et couleurs mettent l’accent sur « vaincre l’adversité ». En lisant, il m’est venu à l’esprit une question simple : comment peut-on avoir aujourd’hui encore besoin de ce genre de livre ? Attention, mon interrogation ne porte ni sur sa valeur, ni sur son intérêt, au contraire. En fait la réponse est simple : une bonne partie de l’apprentissage repose sur la répétition des gestes, des techniques… Alors il faut que l’on vienne vous répéter, vous rappeler, vous seriner ce qu’il faut faire pour ne pas s’arracher les cheveux, ou se morfondre sur un sort injuste et funeste. Conseil : gardez ce livre-guide à portée de main et relisez-le par bribes même si tout fonctionne selon vos souhaits. Il vous propose 60 clés en 3 phases pour vaincre l’adversité.

La phase 1 c’est avant l’arrivée de cette adversité, et j’ai noté deux clés qui me semblent évidentes mais oubliées : Ne vous préoccupez pas de vos problèmes ; occupez-vous en ! et La pire décision est celle que vous ne prenez pas ; décidez de décider !

La phase 2 c’est pendant que l’adversité est là, l’auteur donne 5 conseils soutenus par des clés. Sachez penser « autrement », Hissez votre moral au niveau supérieur, Comptez d’abord sur vous, Réinventez-vous, agissez, osez et enfin Motivez vos collaborateurs et collègues. Je vous entends marmonner : « Oui, c’est plus facile à dire qu’à faire ! J’aimerais l’y voir, lui ! » Vous avez peut-être raison c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais si l’on ne vous dit rien, si l’on ne vous explique pas, que faites-vous ? Relisez la première clé que j’ai notée…

La phase 3 c’est bien sûr quand l’adversité est vaincue. Il faut tirer la leçon, analyser et comme dit l’auteur : Adopter un vocabulaire impactant.

Dernier conseil : offrez-vous deux exemplaires. Un pour chez vous et un autre pour votre lieu de travail, pour ne jamais perdre le contact avec les conseils et pour donner des idées aux autres… Enfin je vous rappelle un vers de Boileau : Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage…

Bonne lecture.

L’optimisme opérationnel, vaincre l’adversité
Auteur : Jean-Luc Hudry
Editeur : Maxima

www.maxima.fr

L'optimisme opérationnel, vaincre l'adversité
5.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.