Les plus grands sketches de Pierre Palmade

Avec un sous-titre : A lire, à rire et à jouer. Une préface sympathique de Pierre Richard, une présentation et une postface de l’auteur. Attention, il faut bien garder la postface pour la fin de votre lecture, quand vous serez en train de vous dire que vous pourriez vous mettre à écrire vos sketches. Avant je vous conseillerai de faire deux petites expériences. D’abord suivez le conseil du sous-titre. Lisez les sketches en commençant par ceux que vous aimez, qui vous restent en mémoire… Et mesurez la différence entre ce que vous écoutiez/entendiez et ce que vous lisez. Tâchez – l’exercice est difficile – d’éliminer toutes les interférences, les parasites qui viennent perturber votre lecture… Ensuite, et sans trop tenir compte des notes de l’auteur qui, en fin de sketch, vous donnent la clé du texte et du personnage, essayez d’imaginer qui de vos amis vous verriez bien interpréter tel ou tel sketch. Quand vous aurez réglé votre distribution et lancé les invitations alors seulement lisez la postface et préparez votre feuille blanche sans crainte : vous mettrez fin au spectacle avec un sketch de votre cru.

Vous avez compris je pense que comme beaucoup de livres d’humoristes – les vrais, ceux qui font rire avec des choses profondément observées – celui-là devrait être prescrit par les médecins…

Pour ce qui me concerne et pour avoir eu les larmes aux yeux à ma première écoute je vous recommande vivement la lecture de « la petite Mireille » en souhaitant que votre imagination vous glisse à l’oreille un bel accent provençal…

Et pour finir allez regarder si vous figurez dans la liste des gens remerciés… vous risquez d’être surpris…

Bonnes lectures, franches rigolades et bonne distribution de rôles…

Les plus grands sketches de Pierre Palmade
Editeur : Hugo et Cie
Collection : Hugo Image

www.hugoetcie.fr

Les plus grands sketches de Pierre Palmade
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.