Avec à mes yeux une superbe illustration de couverture qui tire l’œil et dont le côté second degré rejoint bien le ton du roman. Je suppose que vous connaissez l’expression : Prenez les patins ! Celle qui parle de parquets cirés et de lourds rideaux aux embrasures des fenêtres, des meubles encaustiqués qui accrochent la moindre parcelle de lumière, des convenances sociales des pas si lointaines années 60 du siècle dernier. Et nous sommes à Londres…

Dulcie Mainwaring a rompu avec Maurice qui ne s’estimait pas digne d’elle. Elle a la trentaine et pour ne pas abandonner tout espoir de mariage décide de se rendre à un colloque savant pour au moins faire des rencontres. Elle en fera deux importantes. Viola Dace d’abord – en réalité Violet à cause d’un « père wordsworthien » (rappelez-vous  Daffodils) – rédactrice d’index et de bibliographies – elle aussi en mal d’amour. Aylwin Forbes ensuite – directeur de revue séparé de son épouse Marjorie – fort séduisant… Dulcie a hérité d’une maison trop grande pour elle. Viola a des problèmes avec son propriétaire. Dulcie invite la jeune Laurel, une de ses nièces, à occuper une chambre puis, pour aider Viola, lui propose aussi une chambre. Dulcie travaille un temps pour Aylwin… Dulcie et Viola enquêtent sur lui…

Que croyez-vous qu’il va arriver ? Si je vous dis que c’est prévisible me croirez-vous ? Prévisible quand on connait le degré d’ambition des jeunes. Prévisible quand on sait à quel point l’éducation englue les personnes et les sentiments. Nous sommes dans un monde encore un peu en noir et blanc où ce que l’on éprouve et ressent fait partie de la sphère privée d’énonciation. Barbara Pym donne l’impression de se moquer de ses personnages mais ce qui nous fait rire à leur propos vient de l’écart entre ce qu’ils disent et ce qu’ils pensent. Des femmes pour lesquelles les romans photos de l’époque étaient l’aliment principal de l’imagination.

A lire d’une traite…

Les ingratitudes de l’amour
Auteure : Barbara Pym
Editeur : Belfond
Collection : Vintage

www.belfond.fr

Les ingratitudes de l'amour
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.