Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/69f240c24f67ed29e8afc4785d2ca8a1/web/wp-content/themes/valenti/library/core.php on line 1606

Les chansons du cinéma français 1930-1962

Le temps est un petit malin : en faisant vite, après vision de la couverture, j’ai cherché au dos quelle chanson du film Le mépris (de Jean-Luc Godard) figurait dans ce coffret, j’avais confondu Curd Jürgens et Michel Piccoli… Toujours dans le registre du temps, il est ici question d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, d’un temps où la durée de vie, de passage en radio, de refrain dans les cours (« petits formats ») des chansons était beaucoup plus longue qu’aujourd’hui. D’un temps où, comme chante Serge Lama, : les chanteurs et chanteuses avaient de la voix. D’un temps où Jean Sablon fit scandale en chantant devant un micro. D’un temps où les films restaient plus longtemps en salle.

Là, vous avez le choix : vous vous intéressez aux interprètes ou aux films. Question film, pour le premier CD je n’en vois que deux qui aient franchi le temps : La belle équipe de Julien Duvivier et Le Schpountz de Marcel Pagnol. Il faut dire qu’interprètes (Jean Gabin et Fernandel) et metteurs en scènes sont notoires. Pour le reste, je noterai Joséphine Baker, Danielle Darrieux, Maurice Chevalier, Tino Rossi, Charles Trénet et Ray Ventura comme notoires.

Pour le deuxième CD (1941-1951), côté films c’est un peu mieux : Le silence est d’or de René Clair, Quai des Orfèvres d’Henri-Georges Clouzot, Les portes de la nuit de Carné & Prévert, Le Roi Pandore d’André Berthomieu, La ronde de Max Ophuls et Sous le ciel de Paris de Julien Duvivier. Côté interprètes, vous allez reconnaître Georges Guétary, Maurice Chevalier, Suzy Delair, Lucien Jeunesse (oui, l’animateur d’un jeu radiophonique bien connu), Bourvil, Yves Montand, Tino Rossi et Juliette Gréco.

Pour le troisième CD, même si c’est plus proche de nous, j’ai l’impression que l’on se souvient plus des chansons que des films : La complainte des infidèles par Mouloudji, Le grisbi de Jacques Pills, Le rififi par Magali Noël, La complainte de la butte par Cora Vaucaire, La chanson de Clopin par Philippe Clay, Au bois de mon cœur de Georges Brassens, Printemps sans amour par Michel Simon, Le tourbillon par Jeanne Moreau, Sidonie par Brigitte Bardot… essayez de retrouver sans tricher le titre des films correspondants.

Je suis sûr que vous avez entendu au moins trois ou quatre de ces chansons fredonnées, chantées par un ou une de vos proches, alors peut-être penserez-vous à leur faire plaisir – pourquoi ne pas coupler ce cadeau avec un DVD d’un des films…

Les chansons du cinéma français 1930-1962
3 CD
Editeur : Frémeaux & Associés

www.fremeaux.com

Les chansons du cinéma français 1930-1962
5.0Note Finale

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.