Leopard Hall

Deux petites remarques avant de vous inviter à lire ce roman. L’image de couverture me semble inciter aux vacances, on tâchera donc de ne pas laisser trop de grains de sable entre les pages en pensant à ceux à qui on le prêtera à la rentrée. Je suppose que vous avez remarqué l’absence d’accent aigu sur le e de léopard, ce n’est pas une faute ou un oubli, c’est simplement un choix de l’éditeur qui a voulu conserver un titre en anglais sans prendre le titre original – plus précis et moins « romantique ».

Anna Emerson – vingt ans – vit en Australie avec sa mère. Elle reçoit un appel au secours de son père Karl qui se meurt en Afrique, au Congo plus précisément – dans « Leopard Hall ». Dan un ancien militaire reconverti en guide pour safari reçoit un message qui va le faire s’engager… nous sommes en 1964 au Congo encore un peu belge à l’époque. Anna va découvrir que Karl n’est pas son père biologique et se lancer à la recherche des moyens de comprendre dans un Congo en lutte. Elle sera accompagnée d’Eliza, une photographe américaine. Dan, lui, participera au commando chargé d’interrompre l’avancée des rebelles simbas.

Ne vous inquiétez pas, ils finiront par se croiser.

Voilà ce que j’appelle un livre intelligent. D’abord, on appréciera la qualité du texte français qui fait que le livre se laisse lire avec grand plaisir. Ensuite, on notera la subtilité avec laquelle la petite et la grande histoire se mêlent sans donner de leçon. Une quête de soi en milieu de combat – de guerre civile – c’est prenant et l’on peut s’identifier à l’héroïne parce que ses états d’âme sont faciles à partager.

Pensez à changer de côté quand vous changerez de chapitre, pour éviter les coups de soleil.

Bonne lecture.

Leopard Hall
Auteure : Katherine Scholes
Editeur : Belfond
Collection : Le cercle

www.belfond.fr

Leopard Hall
5.0Note Finale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.