L_EFFET_PAPILLON_Mise en page 1

On retrouve avec plaisir les enquêteurs du Département V dans ce cinquième tome de la série (qui peut parfaitement se lire de manière isolée). Cette fois, Carl Morck et ses comparses, spécialistes des enquêtes non élucidées, se penchent sur le cas d’un officier danois porté disparu et apparemment impliqué dans des affaires de corruption. Parallèlement, on suit Marco, un ado de quinze ans, qui vit au sein d’une bande de voleurs exploités par son oncle Zola. Alors qu’il essaie de fuir cette vie-là, il tombe par hasard sur un cadavre… Poursuivi par Zola, qui lance à ses trousses des tueurs, il va tenter d’entrer en contact avec Morck.

L’intrigue est complexe et bien menée, les personnages sont intéressants, même si un peu étranges, les sujets abordés sont d’actualité, le rythme est lent mais soutenu, avec des moments d’action intense, et des pincées d’humour allègent le tout. L’auteur se plait à distiller des informations sur le trio d’enquêteurs au compte-gouttes, nous dévoilant des personnages complexes et surprenants. Un thriller de six cents pages qui se lit bien et dont les pages se tournent d’elles-mêmes. Décidément, le nord de l’Europe a de bons romanciers !

L’effet papillon
Auteur : Jussi Adler-Olsen
Editeur : Albin Michel

www.albin-michel.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.